Fonebank.fr : lâchez votre ancien mobile et recevez un chèque

Cloud

La SARL AS24 Communications importe en France ce concept malin d’origine britannique. Un système qui se rapproche plus du reconditionnement que du recyclage.

Comment se débarrasser de votre mobile obsolète et récupérer un peu d’argent ? C’est le concept de Fonebank, qui est importé en France par la petite société AS24 Communications (une SARL de trois personnes).

A l’origine, Fonebank est un service édité par la société britannique Corporate Mobile Recycling (CMR), spécialisé dans le recyclage des appareils télécoms. Celle-ci propose depuis novembre 2002 de racheter les téléphones portables inutilisés et de les revendre aux enchères sur des marchés émergents en Afrique ou en Asie. La France est le troisième pays à s’ouvrir au système Fonebank après l’Espagne.

“Nous estimons que chaque personne dispose d’au moins trois ou quatre téléphones mobiles qui ne servent plus”, estime Annaïck Brout, responsable marketing de Fonebank. L’Association française des opérateurs mobiles (AFOM) recense 58 millions de téléphones portables en service. Sachant qu’un renouvellement de terminal survient en moyenne tous les 18 mois.

En pratique, Fonebank reprend les anciens modèles de téléphones à partir d’un barême pré-établi par CMR/Fonebank. A charge pour le particulier d’envoyer par courrier à  AS24 Communications qui effectue un diagnostic de l’appareil à la réception avant délivrance du chèque en retour “correspondant à la valeur du téléphone” (comptez huit jours).

Le prix de revente à Fonebank peut aller jusqu’à 260 euros. Pour un iPhone basique (8GB), Fonebank propose de reprendre ce modèle à 85 euros.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur