Les Français, ces mobinautes ultra-connectés

Régulations
smartphone-deloitte

Selon une étude du cabinet Deloitte, les Français ont accès à près de 3 appareils mobiles en moyenne, à l’heure où les objets connectés commencent à envahir le marché.

Comment les Français vivent-ils au quotidien avec un objet devenu incontournable : leur terminal mobile.

Selon une étude du cabinet Deloitte, réalisée auprès de 2000 internautes, les Français demeurent ultra-connectés : ils ont accès, en moyenne à 2,86 appareils mobiles, qu’il s’agisse de smartphone ou d’une tablette. Sans oublier l’attraction nouvelle en direction des « wearable tchnologies », à l’image des montres connectées et des « trackers fitness ».

« […] On constate cependant que les Français conservent une utilisation assez classique des smartphones autour des appels téléphoniques et des SMS avec seulement 12% qui s’en servent pour la messagerie instantanée. Le français, malgré la baisse des tarifs, reste sensible au prix qui gouverne ses choix. Sensible à l’univers digital et intrigué par les objets connectés, il reste néanmoins attaché aux commerces physiques pour le choix de son mobile où environ 55% des ventes sont effectuées », affirme Ariane Bucaille, associée responsable Technologie, Medias & Télécoms chez Deloitte.

Près de 3 Français sur 10 estiment même qu’ils sont susceptibles d’investir dans l’achat d’un mobile au cours de ces 12 prochains mois.

Concernant les usages associés aux smartphones, une grande majorité (88%) les utilisent pour… téléphoner, et 84% pour envoyer des SMS. En revanche, la messagerie instantanée (12%), les appels vidéo (5%) et la VoIP (3%) sont très peu plébiscités.

Du côté des constructeurs, Samsung (37%), Apple (17%) et Nokia : (13%) sont les marques qui s’octroient deux tiers du marché français des smartphones.

En règle générale, les Français ne sont pas volages, 31% de la population sondée n’a jamais changé d’opérateur. En outre, près de la moitié (48%) du parc mobile a été subventionné par ces opérateurs.

La 4G, même si elle est très récente, demeure encore trop peu exploitée : seulement 11% des consommateurs détiennent un forfait et un mobile compatibles 4G. Le principal frein à son développement est, sans surprise, son coût : le prix du forfait (36%) et du téléphone 4G (23%) sont rédhibitoires pour une large partie des personnes interrogées.

Par ailleurs, l’étude du cabinet Deloitte met en avant le fait que le marché des applications mobiles arrive à maturité. Elle souligne ainsi que 44% des Français n’ont téléchargé aucune application ces derniers mois.

« Sur ce marché arrivé à maturité où 89% des Français rechignent à payer pour acquérir des applications payantes, le prix sera l’un des principaux challenges à relever. L’autre enjeu majeur de toute application demeure sa capacité à prolonger son cycle de vie. Seules quelques applications ont réussi ce défi, c’est notamment le cas des applications de messagerie instantanée qui réussissent le pari d’une utilisation régulière », déclare Alexandre Buselli, Associé Conseil responsable Télécoms et Médias chez Deloitte.

 

Méthodologie
L’étude a été réalisée par Ipsos auprès de 2000 internautes français représentatifs en termes géographiques et économiques, et sur des quotas de sexe et 5 tranches d’âge, interrogés en ligne en juin 2014.

 

Quizz ITespresso.fr : Connaissez-vous les phablettes ?

 

Crédit image :  Goodluz – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur