Free Mobile – Orange : petits arrangements SMS entre amis

Régulations

La facturation de l’acheminement des SMS via les réseaux Orange et Free Mobile a été renégociée dans un sens qui convient aux deux parties. Mais quid de SFR et Bouygues Telecom ?

Free Mobile et France Telecom – Orange ont renégocié globalement le contrat d’itinérance 2G/3G qui les lie, notamment en baissant les tarifs de terminaison d’appels pour les SMS (facturation de l’interconnexion entre réseaux des opérateurs).

“L’opérateur historique a accepté de réduire le prix unitaire de l’itinérance pour les messages texte, ce qui était capital pour le quatrième opérateur mobile”, peut-on lire sur l’édition en ligne des Echos.

Toujours selon le quotidien économique, France Telecom – Orange a obtenu une contrepartie d’Iliad – Free : une réduction des prix de terminaison d’appels pour acheminer les SMS des clients Orange vers les clients Free Mobile. Mais le montant n’a pas été communiqué.

Les deux parties ont refusé de commenter ces éléments stratégiques pour le nouvel opérateur trublion dans la téléphonie mobile dans l’équilibre économique de son forfait à 19,99 euros par mois.

Quel est le coût d’acheminement actuellement ? Pour son démarrage commercial, Free Mobile aurait obtenu “un droit de passage privilégié” d’1 centime pour tout SMS envoyé par l’un de ses clients vers le réseau Orange.

Pour les SMS, c’est l’auto-régulation qui prime entre les opérateurs. L’ARCEP ne peut intervenir que si elle est saisie dans le cadre d’un règlement de conflit.

La menace plane toujours, compte tenu des tensions concurrentielles amplifiées par l’arrivée de Free Mobile.

Dans une tribune Croc-Crozier parue sur ITespresso.fr en février 2012, on lit que “Free a demandé en décembre 2011 un prix de terminaison SMS à 2,85 centimes pour les messages acheminés sur son réseau, soit 1,35 centime de plus ou 90% de plus que ce que Free paieraient aux autres opérateurs. Ces derniers ont refusé naturellement…”

Comment vont réagir SFR et Bouygues Telecom avec cet accord réactualisé Orange – Free Mobile qui porte notamment sur la TA SMS ?

Autre élément à prendre en compte : le 17 février, l’ARCEP a annoncé le lancement d’un “processus d’analyse des marchés de gros de la terminaison d’appel SMS de Free Mobile” et de deux autres opérateurs mobiles virtuels (LycaMobile et Oméa Télécom).

Après des travaux préparatoires, une consultation publique devait être lancée courant avril.

Le processus devrait donc aboutir à un “projet de décision”. Et donc potentiellement à un encadrement des pratiques tarifaires pour le marché de gros des SMS des nouveaux entrants.

C’est déjà le cas avec la terminaison d’appel asymétrique pour les communications vocales, supervisée par le régulateur des télécoms.

Logo : © microcozm – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur