Free Mobile pousse Bouygues Telecom et SFR dans leurs retranchements

Mobilité

Le trublion Free Mobile pousse les opérateurs à revoir leur stratégie. SFR envisage “un gel des investissements” et un “ré-examen des coûts”. Bouygues Telecom évoque un plan d’économies.

Face à l’irréductibilité de Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom réagissent en ordre dispersé.

Les deux opérateurs se refusent à décréter l’état d’urgence, mais entrevoient, pour 2012, une tendance au gel des investissements et des recrutements de personnel.

L’arrivée fracassante du nouvel entrant dans la téléphonie mobile est palpable chez SFR : Jean-Bernard Levy évoque un volume de 200 000 clients perdus.

Quasiment autant qu’Orange sur le même mois de janvier “ravageur” (201 000).

Quant à Bouygues Telecom, il considère qu’environ 134 000 clients ont cédé aux sirènes de Free Mobile.

Nous devons réexaminer nos coûts, de manière systématique, tant sur les investissements que sur l’exploitation“, déclare le patron du groupe Vivendi (maison-mère de SFR), dans une interview accordée aux Echos le 1er mars.

A l’instar de son bras droit Frank Esser (P-DG de SFR), il évoque un potentiel impact sur l’emploi dans la filière télécoms. Mais les perspectives restent floues en l’état actuel.

Jean-Bernard Levy est remonté contre les pouvoirs publics et le régulateur (ARCEP). “Ils ont tout fait pour aboutir à l’émergence d’un quatrième opérateur mobile et l’opérateur public lui loue son réseau dans des conditions opaques.”

“Dans notre analyse, il y a donc bien entendu un aspect juridique. D’autant qu’il est patent que des questions d’une gravité particulière se posent sur le respect par Free de ses obligations de couverture.”

En parallèle, Bouygues Telecom confirme la mise en place d’un plan d’économies de 300 millions d’euros, sur la base d’un chiffre d’affaires estimé en recul de 10% sur l’exercice 2012.

Cette période de disette qu’anticipe Martin Bouygues implique un gel des recrutements, tout particulièrement chez le sous-traitants et les fournisseurs, comme l’explique Silicon.fr dans son article sur les stratégies de Bouygues telecom et SFR face à Free mobile.

A lire également : Free Mobile, les syndicats d’Orange continuent de remettre en cause la qualité des mesures de l’Arcep

Crédit photo : © Mirek Hejnicki – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur