Garage Band, une incitation à la musique

Mobilité

Difficile de ne pas succomber à la dernière application de la suite numérique iLife 04 ! Une raison de plus pour adopter le Mac ?

Si le solfège n’a jamais été votre fort à l’école, vous allez être séduit : inutile de savoir lire une portée pour créer un petit morceau de musique avec Garage Band (voir édition du 7 janvier 2004). Ce logiciel, à la fois séquenceur audio numérique et Midi, est destiné à l’origine aux personnes qui désirent créer des morceaux de musique sans prétention, pour accompagner leurs films ou leurs diaporamas. D’où son intégration dans iLife 04, aux côtés d’iMovie et iPhoto. Mais au-delà, le logiciel permet également de débuter dans le domaine de la musique en offrant les bases d’un studio de production. Ainsi, pour 49 euros, il remplacera avantageusement les magnétos quatre pistes ou les Mini-Disc utilisés habituellement par les compositeurs en herbe, à condition, bien sûr, d’avoir le Mac ad hoc. L’application permet de créer un tube personnel par simples glisser-déposer. En réalité, ce logiciel n’apporte rien de vraiment nouveau : on trouve déjà des applications similaires par ailleurs. Là où l’application d’Apple fait la différence, c’est dans sa simplicité d’utilisation, rien de plus.

Concours de tubes

La subtilité, c’est que Garage Band pousse à la consommation : les utilisateurs du logiciel risquent fort de pousser à l’adoption des Mac en faisant écouter leurs compositions. Ainsi, après la création du morceau, il conviendra de le partager avec ses amis : l’iPod se révèlera alors incontournable ! Et ceux qui n’auraient pas encore succombé aux produits Apple pourraient bien être contaminés, surtout si les compositeurs en herbe décrochent des concours. Le mouvement est déjà en marche : sur Internet, plusieurs d’entre eux ont déjà été organisés, tels ceux de MacJams.com et de MyMac.com. Les résultats ne sont pas flamboyants mais ils sont révélateurs de l’engouement susceptible de naître. D’ailleurs, à l’instar de ces premières expériences, ce sont actuellement les sites MacCompanion.com et SpyMac qui organisent leurs propres concours. SVM Mac propose également à ses lecteurs d’envoyer leurs tubes sous forme de fichiers MP3 pour qu’ils soient diffusés.

Garage Band est donc en train de se propager comme une épidémie, en particulier aux Etats-Unis où 33 % des foyers américains comptent un mélomane averti. “Nous ne disposons pas des chiffres pour la France, mais nous estimons que ce type de produit y à sa place également”, nous avait soufflé Jean-René Cazeneuve à l’occasion du lancement du produit en janvier dernier (voir édition du 13 janvier 2004). Et nul doute que les premiers grands concours de compositions pourraient voir le jour pas plus tard que pour la fête de la musique, en juin prochain. Du coup, si la musique avait été la grande oubliée d’Apple au tournant de l’année 2000 (on se souviendra que la firme a intégré très tardivement les graveurs de CD sur ses machines), le Mac se présente aujourd’hui comme la machine qu’il faut avoir quand on fait de la musique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur