Green IT : HP veut montrer l’exemple à tous les niveaux

Cloud

Organisation interne, innovation, produits…Le constructeur affiche une attitude verte. Mais entre l’éco-civisme et le marketing, la frontière est perméable.

Reconnaissons-le d’emblée : partir sur les terres verdoyantes de l’Ecosse en “voyages d’études” pour parler stratégie et green IT. C’est presque (trop?) idyllique comme tableau. Pourtant, le constructeur leader informatique a une bonne raison d’emmener journalistes et clients là-bas. Il a installé son unique usine d’assemblage de serveurs blade couvrant l’Europe à Erskine, une ville située près de Glascow.

En une matinée (le 4 juin), HP France a proposé à la délégation de journalistes français de faire le point sur son implication “IT verte” en quatre volets (infrastructures, innovations, serveurs, stockage), suivi d’une visite de l’usine d’assemblage.

Dans une salle de conférence annexe au site de production, Alain Carpentier, directeur de la division produits d’infrastructures chez HP France, plante le décor sur la stratégie green IT ancrée dans une vision end to end. Cette dimension est intégrée dans l’éventail des produits du constructeur : de la gestion du poste de travail à l’administration du système d’information, côté hardware (composants, serveurs blade, châssis… ) et software (un volet qui devrait monter en puissance avec le récent rachat d’EDS).

Une noble cause devenue levier marketing

Démarrons sur la principale statistique qui frappe les esprits régulièrement ressortie dés que l’on parle de la nécessité de penser “informatique verte” : 2% des émissions globales des gaz à effet de serre sont dues aux matériels et infrastructures informatiques, soit autant que la transport aérien (source Global Action Plan, décembre 2007, du nom de la mission de l’ONU en charge de l’étude du réchauffement climatique). Voici pour la prise de conscience globale.

Du côté de HP, cela fait dix ans que le constructeur informatique américain lance des initiatives de recyclage pour son propre compte et ceux de ses clients. Une noble cause devenue un levier marketing depuis un an sur le thème : “mobilisons-nous autour de l’efficacité énergétique”.

HP a pris des engagements concrets dans ce sens : d’ici 2010, il compte réduire de 20% sa consommation énergétique utile aux fonctionnements de ses activités par rapport à son niveau de 2006. Compte tenu de la consolidation de ses data centers (de 85, leur nombre est passé à 3 dans le monde) fondée sur la stratégie de virtualisation, une partie du challenge est déjà réalisée.

Montrer l’exemple en interne

Toujours à la même échéance, HP compte également économiser 7,7 milliards de dollars en impression papier, rien qu’en jouant sur la sortie automatique en recto-verso. “C’est devenu un réflexe chez HP depuis trois ans”, assure Alain Carpentier.

Le constructeur propose d’ailleurs une technologie avec ses imprimantes laser (Instant-On) afin de favoriser cet automatisme d’impression recto-verso. Un pilote universel susceptible de générer entre 20 et 50% d’économie sur ce pan de budget IT pour une entreprise.

(lire la suite de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur