HP ravive sa flamme pour sa division PC : la rupture est annulée

CloudPCPoste de travail

L’ancien P-DG de HP voulait abandonner la division PC du groupe pour se consacrer au B2B. Mais sa remplaçante, Meg Whitman, est plus fidèle et conservera l’activité intacte.

Ce 27 octobre, après la clôture de la Bourse à New-York, la direction de HP (Hewlett-Packard) a fait savoir qu’elle rejetait catégoriquement l’idée de séparer la division PSG (activité PC) pour en faire une autre société, une ‘spin-off’.

Trancher une telle décision ne pouvait pas attendre la fin de l’année analyse Silicon.fr.

D’autant que Meg Whitman n’avait pas caché, dès sa nomination, qu’elle ne partageait pas l’avis de son prédécesseur.

Car la séparation était envisagée par Léo Apotheker, et c’est ce qui lui a valu son renvoi avec pertes et fracas.

Dans sa communication, la nouvelle direction de HP dit avoir procédé à une “évaluation reposant sur des données” de l’impact d’une séparation de la division Personal Systems Group (PSG).

La conclusion a été qu’elle est trop importante pour sa chaîne d’approvisionnement et son image de marque.

HP a évalué objectivement l’impact stratégique, financier et opérationnel d’une création de société à partir de PSG. Il est clair, après notre analyse, que conserver PSG au sein de HP est bon pour les clients et les partenaires, bon pour les actionnaires et bon pour les salariés,” déclare Meg Whitman, ‘president & CEO’ de HP, dans un communiqué.

HP est engagé par PSG, et ensemble, nous sommes plus forts” conclut-elle.

 

Logo : © Michael Nivelet – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur