HP décline à l’Envy le concept Sleekbook

Mobilité
HP Spectre Envy XT Pro ultrabook

Des Ultrabooks aux Sleekbooks, il n’y a qu’un pas : l’implémentation d’APU AMD Trinity en lieu et place des processeurs Intel Core. HP applique la démonstration à ses ordinateurs portables de la gamme Envy.

Pas facile de s’y retrouver dans cette foule de quelque 30 PC portables qui composent le catalogue printemps-été de HP, d’autant plus qu’il s’est récemment adjoint des Sleekbooks.

Ces machines qui ressemblent en tout point aux ultrabooks en diffèrent essentiellement par le fait qu’elles délaissent l’architecture Intel x86 et sa plate-forme Ivy Bridge gravée à 22 nm pour faire la part belle à des processeurs estampillés AMD, en l’occurrence les APU Trinity, à 32 nm.

L’autonomie de la batterie (entre 8 et 9 heures en standard) semble certes contrainte à en pâtir, mais le bénéfice est ailleurs, assurément.

A configuration équivalente (Windows 7 Pro, 2 Go de RAM et un disque dur de 320 Go), l’Envy14 en version Sleekbook s’affiche en effet à 100 euros de moins que son homologue sous Intel Core : respectivement 599 et 699 euros TTC.

Cette segmentation n’est encore applicable qu’à un nombre restreint d’ultraportables de la marque. Ainsi, les Spectre et les EliteBook s’en tiennent à l’hégémonie traditionnelle du x86.

Pour autant, une telle diversification semble vouée à se généraliser, alors que le critère tarifaire constitue le principal frein à l’adoption des actuels ultrabooks de deuxième génération.

Hormis cet argument financier, l’utilisateur final ne percevra toutefois guère la différence. Des ultrabooks aux Sleekbooks, la silhouette ne bouge pas d’un iota.

Même constat pour la connectique et les technologies intégrées, à l’exception de certaines composantes signées d’Intel, comme Rapid Start (démarrage en moins de 7 secondes) ou Smart Response (retour de veille accéléré), auxquels se substituent des équivalents.

Non concerné pour l’heure, le Spectre XT reste acquis à la puissance des Core i5 et i7 bicoeurs. HP met davantage l’accent sur la finesse de l’ensemble, à 14 mm pour 1,4 kg et 999 euros TTC.

Passé ce chamboulement dans l’offre grand public, la gamme BtoB attendra. Là encore, HP préfère tabler sur la mobilité, reconnue à demi-mot comme un argument de poids auprès des entreprises.

Pour renforcer cet aspect, L’Elitebook Folio 9470m, à défaut d’entrer dans la catégorie des poids légers (19 mm d’épaisseur et 1,63 kg en format 14 pouces), intègre une batterie 4 cellules amovible et un écosystème logiciel taillé pour assurer la portabilité des données.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur