Tablettes : HP n’accrochera pas le train Windows 8 RT

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
tablette HP Slate 2

HP prendra bien part à l’aventure Windows 8, mais restreindra son champ d’action aux tablettes numériques pour les pros. Il se concentrera à cet effet sur l’architecture x86, aux dépens d’ARM.

HP sera bien aux premières loges pour l’entrée sur scène de Windows 8, mais cantonnera initialement ses visées à la seule architecture x86.

Il n’est plus question, du moins jusqu’à nouvel ordre, de concrétiser l’alliance envisagée avec Qualcomm pour fabriquer des tablettes ARM.

La nouvelle concurrence de Microsoft sur le créneau, avec la gamme Surface, a-t-elle refréné les ardeurs des constructeurs ?

HP préfère en tout se recentrer sur les terminaux de classe professionnelle.

Officiellement, la portabilité logicielle, optimale sur x86 (meilleure compatibilité avec les actuels PC) et plus hasardeuse pour ARM, constitue le principal facteur pris en considération pour opérer cette réorientation.

Plus officieusement, Bloomberg évoque des licences d’implémentation de Windows RT (version dédiée aux processeurs ARM) trois fois plus onéreuses qu’un Windows 8 classique, en l’occurrence à 90 dollars unitaires.

Ce qui ne permettrait pas aux OEM de dégager suffisamment de marge.

Microsoft aurait ainsi délibérément entrepris de mettre le feu aux poudres pour dissuader ses partenaires – certains de longue date – de se lancer dans la commercialisation de produits ARM.

HP en a pris acte et s’est par ailleurs rappelé à la réalité d’une initiative infructueuse sur le segment des tablettes numériques, avec sa TouchPad et le système d’exploitation WebOS.

Il y a fort à parier que d’autres OEM pris à défaut par Microsoft suivront cette voie, laissant le champ libre à la seule Surface pour prêcher les bons et loyaux services d’ARM auprès du consommateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur