Inside Secure vise la Bourse pour secouer le monde des puces NFC

BourseCloudEntreprise

La société française high-tech Inside Secure compte s’introduire en Bourse d’ici le 20 février et lever 80 millions d’euros. Elle met en avant son expertise des puces sans contact.

Inside Secure accélère le processus d’introduction en Bourse. Il vient d’obtenir le visa nécessaire auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Le spécialiste français des circuits intégrés et des logiciels embarqués pour les transactions sécurisées vise le NYSE Euronext (compartiment B) à Paris.

Il compte lever près de 80 millions d’euros au maximum (69 millions d’euros “en cas d’exercice en totalité par Inside Secure de la faculté d’extension” et à un maximum d’environ 79,3 millions d’euros “en cas d’exercice en totalité de l’option de sur-allocation”).

Fourchette indicative de l’action : entre 7 euros et 8,54 euros par action. Le placement global vient de démarrer.

La fixation du prix de l’offre est prévue le 17 février 2012 avec un début des négociations des actions sur le marché qui sera enclenché le 20 février.

Inside Secure compte surfer sur la vague des services mobiles sans contact en fournissant des puces idoines (fondées sur le NFC ou Near Field Communication).

Elle développe une technologie brevetée offrant l’essentiel des fonctionnalités de la technologie NFC sur un format très réduit (carte SIM, carte au format Micro SD), baptisée “NFC booster”.

Le NFC sera également déployé à travers un écosystème global de partenaires.

Fin 2011, Inside Secure avait signé un accord stratégique avec Intel dans ce sens.

“Cette introduction en bourse permettra à notre société d’accélérer encore sa croissance en France comme à l’international, d’accroître significativement sa capacité financière et de créer de la valeur pour ses actionnaires”, commente Rémy de Tonnac, président du directoire d’Inside Secure cité dans le communiqué.

(Lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur