Internet : un moteur de croissance pour l’économie européenne ?

Régulations
licences-europe-culture-internet-michel-barnier

Robotique, nouvelles formes d’organisation du travail, cohésion sociale numérique : le CSGP cherche à déterminer dans quelle mesure l’économie européenne peut exploiter l’évolution d’Internet comme un moteur de croissance.

Robotique, réseaux sociaux, transactions électroniques, sécurité des systèmes d’information : moteur de croissance pour l’économie européenne, l’évolution d’Internet soulève aussi des enjeux sur les modes de production, l’expression démocratique et le rapport à la connaissance.

A partir d’une analyse rétrospective (document PDF) échelonnée sur une vingtaine d’années, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) s’est attaché à en définir les principales tendances et implications à l’horizon 2030.

Pressenties pour jouer un rôle primordial dans la redéfinition de notre quotidien, les avancées technologiques en termes d’équipements et de services génèreront néanmoins zones grises, incertitudes et points de tension qui nécessiteront d’adapter la régulation.

La problématique s’applique tout particulièrement aux objets connectés, qui devraient se compter, d’ici 2030, par dizaines de milliards.

Leurs capacités d’interaction sans intervention humaine pourraient être exploitées comme un levier de réindustrialisation en Europe, à condition d’accompagner le développement des plates-formes spécialisées dans le domaine.

L’essor d’Internet aura par ailleurs un effet direct sur tout un chacun, en matière d’accès au savoir, de liens sociaux ou encore de rapport à la puissance publique.

Et le CGSP de souligner que “le caractère mondial du réseau réduit la portée des actions nationales sur le plan du droit, de la fiscalité, de la normalisation“.

Ce qui n’exclut pas pour autant les tensions potentielles entre les internautes, mais aussi les gouvernements et… les acteurs du numérique, concernés au premier chef par la réutilisation de données personnelles et la sécurité des systèmes informatiques.

Déléguée à des équipes de spécialistes de Télécom ParisTech et de la Fondation internet nouvelle génération (FING), l’étude se synthétise en une série de 6 recommandations :

  • Accompagner le développement des plates-formes émergentes liées à l’internet des objets et à la robotique
  • Transposer sur Internet les principes généraux du droit
  • Établir des principes de partage de la valeur dans les transactions numériques et redéfinir les règles fiscales qui leur sont applicables
  • Anticiper les nouvelles formes d’organisation du travail (normes, droits, fiscalité, localisation) et adapter le droit en conséquence
  • Mettre en oeuvre le numérique dans la santé et l’éducation
  • Construire un politique française de cohésion sociale numérique

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les navigateurs Web ?

Crédit photo : ronfromyork – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur