Introduction en Bourse : Square dévoile un peu ses ambitions

BourseE-paiementEntrepriseMarketing
square-IPO
4 2

Square, la société de Jack Dorsey spécialisée dans le paiement mobile, présente une première esquisse de son projet IPO. Elle pourrait lever 275 million de dollars.

Square a franchi une étape décisive pour son entrée en Bourse.

Mercredi, la société américaine, qui exploite une solution légère d’encaissement par smartphone ou tablette, a officiellement dévoilé son projet d’IPO, qui passera par une cotation au NYSE (code Mnémonique : « SQ »).

Le document déposé auprès de la SEC ne précise pas la date d’introduction en Bourse. Néanmoins, on peut s’attendre à un bond avant la fin de l’année.

Il reste aussi à déterminer le volume exact de titres qui seront placés en négociation sur le marché et le prix d’introduction.

Square évoque toutefois un montant de levée de fonds de 275 millions de dollars. A titre indicatif. Il est susceptible de changer au fur et à mesure que l’échéance arrive.

Dans le domaine de la FinTech, Square est l’une des sociétés les plus scrutées sur le marché. Ne serait que sous le prisme de l’aura de son principal dirigeant : Jack Dorsey.

En l’état actuel, la configuration se révèle singulière puisque le fondateur de la société californienne dédiée au m-paiement est également le patron de Twitter.

Selon l’AFP, Square a démarré son expansion internationale avec des bureaux au Canada, au Japon et en Australie.

Mais la société, qui cherche à séduire les petits commerçants avec sa solution légère d’encaissement, semble rencontrer des difficultés à pénétrer en Europe au regard des lourdes contraintes règlementaires…Comme Apple Pay.

Square  revendique « des millions d’utilisateurs » dans le monde. Aux Etats-Unis, il a signé des partenariats avec des enseignes comme les cafés Starbucks ou les supermarchés Wholefoods.

En termes de modèle économique standard, Square a établi une commission de 2,75% sur chaque transaction réalisée via son dispositif nomade d’encaissement en boutique qui remplace un terminal de paiement électronique (TPE)  classique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur