IoT : Archos avance son projet PicoWAN avec l’appui de la BEI

EntrepriseGestion réseauxLevées de fondsM2MMobilitéOpérateursRéseaux
henri-crohas-picowan
5 11

Archos peut bénéficier d’un prêt de 12 millions d’euros auprès de la Banque européenne d’investissement pour développer sa vision PicoWAN dans l’Internet des objets.

Archos a trouvé un levier de financement pour avancer dans l’Internet des objets (IoT).

Le fabricant de produits high-tech français (smartphones, tablettes…) vient de boucler un accord pour disposer d’un montant maximum de 12 millions d’euros sous forme de prêt auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI).  Et ce, avec la bénédiction du gouvernement français.

Archos compte avancer plus vite dans le développement des réseaux longue portée PicoWAN cher au fondateur Henri Crohas. L’objectif est de proposer une solution collaborative et à bas prix pour gérer les connexions des objets connectés.

Filiale à 100 % d’Archos, l’opérateur PicoWAN développe une technologie fondée sur un réseau longue portée et basse consommation (LPWAN) pour l’IoT.

En s’appuyant sur le protocole LoRa, l’infrastructure est constituée de pico-passerelles qui viennent se greffer au réseau Internet en environnement résidentiel.

Fin mars, lors d’un évènement célébrant un partenariat avec la Fédération française de football (FFF), Archos fait un point sur ses projets chauds, intégrant PicoWAN, dévoilé à l’origine en octobre 2015.

« Le prêt de la BEI nous donne des moyens supplémentaires décisifs pour mener à bien des projets novateurs », déclare Loic Poirier, Directeur Général d’Archos cité dans le communiqué.

picowan-prise
Archos développe une pico-passerelle réseau.

En octobre 2015, le moteur Qwant avait obtenu un financement de 25 millions d’euros en passant également par le canal BEI.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur