iPhone : Apple accusé de violation de brevet lié à un service novateur

MobilitéSmartphones

La société Klausner exige des réparations de 360 millions de dollars pour l’exploitation illégale de la messagerie vocale visuelle. Apple n’est pas seul…

Klausner Technologies a déposé une plainte contre Apple mais aussi contre d’autres compagnies télécoms pour violation de brevets relatif au visual voicemail system embarqué sur l’iPhone. Sur le smartphone de la firme de Steve Jobs, c’est la fonctionnalité de messagerie vocale visuelle qui permet d’accéder directement à n’importe quel messages vocaux sans écouter ceux qui le précèdent.

La plainte a été déposée dans la juridiction fédérale dite US Court for the Eastern District dans l’Etat du Texas. La société plaignante, basée à New York, réclame 360 millions de dollars à Apple mais aussi à AT&T (qui a signé un accord exclusif de distribution de l’iPhone aux Etats-Unis).

Mais la plainte concerne également Skype, Comcast et Cablevision Systems. Sur la foi des brevets numéros 5 572 576 et 5 283 818 faisant l’objet d’une présumée violation, Klausner Technologies demande des dommages et intérêts d’un montant de 300 millions de dollars pour chaque acteur cité ci-dessus.

“L’iPhone viole la propriété intellectuelle de Klausner en permettant aux utilisateurs du smartphone de sélectionner les messages vocaux à écouter à partir de son écran”, indique la société plaingnante dans une déclaration officielle.

En 2005, Klausner Technologies avait également poursuivi AOL en réclamant des dédommagements de 200 millions de dollars à propos de sa plate-forme technologique pour les appels vocaux. Au final, la société avait opté pour un règlement à l’amiable avec la signature d’un contrat de licence avec le groupe Internet.

En octobre, c’est Vonage qui a été visé par une plainte similaire portant sur son service Voicemail Plus. Là aussi, Klausner a obtenu un accord de licences de Vonage pour un montant non communiqué.

“Avec ses brevets, nous avons remporté des succès judiciaires à deux reprises auparavant”, assure Greg Dovel, avocat-conseil de Klausner Technologies issu du cabinet juridique Dovel & Luner. “En multipliant la signature de nouvelles licences, nous continuons à recevoir des appuis qui confirment la force de nos brevets portant sur la messagerie vocale visuelle.”

Adaptation d’un article de Vnunet.com en date du 4 décembre 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur