Israël : Michael Boukobza et Xavier Niel prennent d’assaut le marché mobile

Cloud

En Israël, Michael Boukobza, ancien directeur général d’Iliad/Free, a remporté la 5ème licence mobile avec l’appui de Xavier Niel sous la bannière Golan Telecom. L’issue de la bataille est surprenante.

A travers Golan Telecom, Michael Boukobza, ancien directeur général d’Iliad/Free, a finalement remporté la 5ème licence mobile après une procédure d’attribution “serrée” organisée en Israël.

Il a bénéficié du soutien financier de Xavier Niel, P-DG fondateur du FAI qui a vulgarisé le triple play en France.

Il a suivi ce dossier avec une grande attention depuis la France.

Le site média IsraelValley raconte comment l’ex-DG historique de Free (période 2000 – 2007) est devenu “à 32 ans, le businessman franco-israélien le plus sollicité du moment” en Israël.

Après avoir quitté Free, il avait déménagé dans ce pays.

L’annonce a été officialisée lundi : Golan Telecom a remporté l’appel d’offres pour devenir le 5ème opérateur mobile en Israël face à Pelephone, Orange, Cellcom et Mirs.

Investissement consenti pour acquérir la licence : 350 millions de shekels soit 73 millions d’euros.

La bataille a été rude pour remporter la mise. En fait, Golan Telecom n’avait pas remporté la procédure par enchères mise en place par le ministère de la Communication en Israël (communiqué pdf).

Deux autres prétendants – Mirs et Marathon – avaient obtenu le sésame en avril 2011

Mais faute de présenter des garanties financières suffisantes à temps, Golan Telecom a su profiter des faiblesses de ses concurrents.

Le soutien que Xavier Niel a apporté à Golan Telecom et à son ancien acolyte de Free semble avoir été décisif pour remporter la mise.

Mais, derrière cette attribution plane aussi un doute sur la manière dont Michael Boukobza a avancé ses pions en Israël.

Ancien conseiller de Patrick Drahi dans la téléphonie mobile (celui qui a constitué, via Altice, le nouveau Numericable en France contrôle aussi les opérateurs israéliens Hot Telecom et Mirs), Michael Boukobza aurait préféré monter son projet de licence mobile en toute indépendance…

Quitte à lâcher Patrick Drahi pour se rapprocher de Xavier Niel.

On ignore quel montant le fondateur de Free a investi dans cette incursion dans le paysage de la téléphonie mobile israélienne.

Mais “l’inventeur du triple play” détiendrait 30% des parts de Golan Telecom, selon le Nouvel Observateur.

Les ambitions affichées de Golan Telecom sont importantes, dans le même esprit que le futur service Free Mobile en France.

Il est possible de diviser par deux la facture mobile en Israël, soit une économie annuelle de 700 euros par foyer“, expliquait Michael Boukobza en janvier dans une interview au journal économique Haaretz citée par Challenges.

Logo : © Ricktop – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur