Kodak est en faillite officiellement

Cloud

Kodak se réfugie sous la protection du “Chapter 11”, la loi américaine régulant les faillites. Elle poursuivra ses activités pendant sa restructuration.

Kodak est arrivé au bout de ses liquidités.

La firme centenaire américaine a marqué le marché le marché de la photographie tout en ratant le coche du numérique.

Elle vient de se réfugier sous la protection du “Chapter 11”. La démarche a été officiellement effectué devant un tribunal de l’État de New York.

Cette procédure en situation de faillite autorise la poursuite de l’activité et prévoit l’établissement d’un plan de redressement avec les créanciers.

Ce n’est pas une surprise : des fuites avaient déjà circulé en début d’année concernant la mauvaise santé de la compagnie.

Par communiqué, Kodak a précisé que seules ses activités américaines sont concernées et que cette situation n’affecteraient par les fournisseurs et les clients.

La société emploie 19 000 personnes dans le monde.

Elle a obtenu un crédit à 18 mois de 950 millions de dollars auprès de la banque Citigroup de type “debtor-in-possession” (Kodak peut continuer à gérer ses activités mais Citigroup sera remboursé en priorité sur les actifs de l’entreprise si ça tourne mal).

Kodak fait un grand pas pour permettre à notre entreprise d’achever sa transformation“, a déclaré le P-DG Antonio M. Perez.

Depuis 2003, la compagnie a déjà supprimé 47 000 emplois et a procédé à la fermeture de 13 usines.

En vain jusqu’à présent, la crise ayant éteint les espoirs d’un rétablissement rapide.

Parallèlement, Dominic DiNapoli, Vice-Président de FTI Consulting (un spécialiste des cas de faillites dans un cabinet de services financiers pour le compte des entreprises), a pris les fonctions de “Chief Restructuring Officer” au sein de Kodak.

Pour faciliter la remise à flot de ses comptes, Kodak souhaitait vendre une partie de son catalogue de brevets (1100).

La firme poursuit ses actions en justice contre Apple, HTC, Samsung et Fujifilm.

Logo : © Frog 974 – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur