L’ancien P-DG d’Acer revient par la petite porte chez Lenovo

MobilitéTablettes

En qualité de consultant, Gianfranco Lanci va se concentrer sur la stratégie de Lenovo sur le segment des produits high-tech grand public.

Gianfranco Lanci va entamer une collaboration avec Lenovo.

En mars dernier, le manager italien a été limogé de son poste de CEO du groupe informatique taïwanais.

Il ré-apparaît du côté de Lenovo, sous une casquette de consultant stratégique.

Depuis l’Italie, Gianfranco Lanci va conseiller le constructeur chinois sur la stratégie à adopter sur les produits high-tech grand public.

Il devrait également se concentrer sur la manière d’intégrer Medion, un fabricant de produits électroniques (GPS, PC portables, camescopes…).

Plus récemment, Lenovo a fait ses premiers dans le segment des ultrabooks d’Intel.

Cette première collaboration avec Gianfranco Lanci devance-t-elle une intégration plus poussée dans le top management de Lenovo ?

Récemment, Rory Read, le directeur général de Lenovo, a quitté ses fonctions pour prendre un poste de P-DG chez AMD (l’éternel rival d’Intel dans les processeurs).

La tension est palpable sur le marché des tablettes : début décembre, Andrew Barrow, P-DG de la branche Europe de l’Ouest de Lenovo, avait critiqué Samsung, jugeant que le niveau de ventes affiché avec la Galaxy Tab était peu crédible.

Lenovo pourrait encore monter sur le podium du marché des PC et décrocher la deuxième place derrière HP.

Alors que le leader américain compte placer cette activité qui représente encore 30% de son chiffre d’affaires dans une filiale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur