Le cloneur de Mac Psystar se déclare en faillite

Cloud

L’entreprise floridienne Psystar, qui connaît des démêlés judiciaires avec Apple, vient de s’abriter sous la loi américaine sur les faillites.

Voilà une nouvelle qui pourrait bien réjouir Apple. La start-up américaine Psystar, surnommé “le cloneur de Mac”, a demandé à être placé, aux Etats-Unis, sous le régime du Chapitre 11 de la loi sur les faillites

Psystar est, depuis de nombreux mois, en conflit avec Apple. La firme de Cupertino l’accuse en effet de vendre des ordinateurs utilisant des copies non autorisées de son système d’exploitation Leopard. Psystar commercialise en effet des PC, qualifiés d”Open Computers”, embarquant l’OS MaC OS X de la firme à la Pomme.

De son côté, Psystar a porté plainte contre Apple en août 2008, l’accusant de pratiques anti-concurrentielles et de violation des lois anti-trust. Une plainte qui a été jugée recevable, en avril dernier, par un tribunal américain.

Mais la polémique pourrait prendre rapidement fin. La faille ayant été officiellement déclarée devant un tribunal de Floride, toutes les actions en justice entamées par Psystar ou à son encontre par Apple sont, pour le moment, suspendues pendant la durée de la procédure initiée par la start-up.

Dans le cadre de la mise en place de sa restructuration, l’entreprise devra faire connaître les identités des investisseurs qui ont participé à l’aventure Psystar dès le 5 juin prochain, date de la première audience concernant cette mise en faillite. Une information qui devrait intéresser Apple, qui se demande encore comment une si petite entité comme Psystar a pu engager des frais de justice si importants pour tenter de contrer sans relâche la firme à la Pomme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur