Les actionnaires de Motorola adoubent Google

CloudRégulations

C’est un grand succès pour Google qui a convaincu la majorité des actionnaires de Motorola Mobility de la pertinence du rapprochement. La réponse des autorités antitrust se fait attendre.

Le message est clair de la part des actionnaires de Motorola Mobility : vive Google.

Le rapprochement a suscité une large adhésion. Puisque 99% des votants qui avaient investi dans l’équipementier télécoms viennent de donner leur feu vert (représentant 74% du capital).

Ils autorisent le groupe Internet à poursuivre le processus de rapprochement.

Le 15 août, Google avait annoncé cette plus grosse opération de croissance externe : le rachat de Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars.

Une offensive “au nom de la défense d’Android“, soulignait-on à l’époque. Google était aussi motivé pur s’emparer du portefeuille de brevets de Motorola Mobility.

Selon Reuters, les actionnaires qui se sont prononcés représentent 74% environ du capital disponible en circulation. Mais les autorités antitrust doivent encore rendre leur avis.

Si un terrain d’entente a été trouvé avec les actionnaires encore récalcitrants, l’acquisition est visée par un second examen de la part du ministère de la Justice américain.

Des détails sont demandés et ils pourraient ralentir la transaction. Google estime toutefois que l’accord devrait être entériné début 2012.

Une façon de donner une certaine assise à son OS mobile Android pour lequel la firme de Mountain View n’a pas hésité à proposer 40 dollars par action Motorola (soit plus de 60% de plus que le cours de l’action à l’époque de l’annonce de l’assaut).

Cité dans le communiqué, Sanjay Jha, P-DG de Motorola Mobility, a déclaré : “Nous sommes impatients de travailler avec Google pour concrétiser la valeur ajoutée que ce regroupement apportera à nos actionnaires et toutes les nouvelles opportunités dont il augure pour nos employés dévoués, nos clients et nos partenaires.

Des propos qui se veulent rassurants pour toutes les parties. Mais quid de l’avenir des employés de Motorola Mobility ?

En mai dernier, Motorola Mobility avait accepté des allégements fiscaux de 100 millions de dollars sur une période de 10 ans.

En contrepartie, la firme télécoms s’est engagée à conserver son siège social, ainsi que 3000 emplois à Libertyville.

Ces incitations fiscales sont conservées tant que 2500 emplois sont maintenus dans l’Etat de l’Illinois.

Des gages pour les employés de Motorola Mobility qui pourraient être battus en brèche suite à l’acquisition de Google.

Déjà, à la présentation des derniers résultats trimestriels mitigés de la société, des signes montraient un peu d’agitation dans la gestion des ressources humaines.

Un document déposé à la SEC montrait que Motorola compte supprimer 800 postes (“une goutte d’eau” comparée à l’effectif global de 19 000 collaborateurs pourrait-on dire).

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur