Les entreprises françaises adoptent l’eCommerce

Cloud

Une étude du cabinet IDC France souligne que le commerce électronique entre entreprises a décollé en 1998 dans l’Hexagone, pour atteindre un chiffre d’affaires de 1,18 milliard de francs. Les achats en ligne des professionnels devraient exploser pour représenter dans quatre ans un marché de 220 milliards de francs.

Le commerce électronique français s’envole. Selon les chiffres d’une récente étude IDC France, les transactions grand public et professionnelles sur Internet ont représenté en 1998 un chiffre d’affaires multiplié par 13 par rapport à 1997, et qui a atteint la bagatelle de 1,6 milliard de francs. Signalant que l’adoption de l’Internet s’est matérialisée par le doublement du nombre d’internautes dans l’Hexagone en 1998, IDC souligne que les ventes inter-entreprises représentent actuellement 75% des revenus en ligne (soit 1,18 MdF), avec une majorité d’achats (43%) tournés vers l’informatique.

Actuellement, les achats dits “non stratégiques” entre entreprises prédominent (43% des ventes en France). Il s’agit d’achats de produits courants tels que les fournitures de bureau, les consommables, les livres et documents d’information, l’équipement informatique, etc. Cependant, les ventes de produits “stratégiques” (matière première, produits semi-finis ou destinés à la distribution vers un client final) arriveront en force et s’imposeront d’ici quatre ans. Ils représenteront alors 47% des achats en ligne selon les projections d’IDC. A cette époque, les entreprises auront creusé un large fossé par rapport au volume de ventes Internet généré par le grand public. En effet, sur un marché total estimé en 2003 à 280 milliards de francs, les achats inter-entreprises pourraient peser 220 milliards de francs.

L’étude indique en outre que les marchands de l’Internet déploieront d’ici trois ans 9 milliards d’investissements en équipements et services informatiques pour créer ou gérer leur boutique en ligne. Aux côtés des grands acteurs de la distribution, le cabinet table sur l’explosion de services de vente directe des PME. La majorité d’entre elles externaliseront vraisemblablement l’hébergement de leur site d’eCommerce, en faisant appel à des offres comme l’eComptoir proposé conjointement par France Télécom et IBM (voir édition du 3 juin 1999).

Pour en savoir plus : http://www.idc.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur