Levée de fonds dans le m-couponing : Shopmium chope 4,3 millions d’euros

EntrepriseLevées de fondsMarketing
shopmium-levee-fonds-m-couponing

Soutenue par trois fonds (Isai, Accel Partners et Ventech), la start-up française Shopmium veut accélérer son développement alors que le business tourne bien avec les marques (bonus vidéo).

Shopmium confirme son statut de pépite en pleine croissance.

La start-up française, spécialisée dans le couponing mobile, vient d’effectuer une levée de fonds de 4,3 millions d’euros auprès d’ISAI (le fonds des Net-entrepreneurs, France) et Accel Partners (Etats-Unis).

Outre ces deux investisseurs déjà présents dans le capital de la société depuis décembre 2011 (un premier tour de table d’1,6 million d’euros avait été réalisé à l’époque), Ventech se joint au club des fonds.

Les cofondateurs aux profils complémentaires – Eli Curetti (création de start-up en France et aux USA), Philippe Cantet (spécialiste de la grande distribution) et Quentin de Chivré (études et développement chez PriceMinister) – restent les premiers actionnaires.

Mais, selon Les Echos, les fonds sont désormais majoritaires si l’on additionne leurs participations. Créée en septembre 2011, la valorisation de Shopmium atteint une quinzaine de millions d’euros.

Les premiers 18 mois de commercialisation sont encourageants. La start-up a réalisé 140 campagnes de marketing mobile pour le compte de marques comme Nivea, L’Oreal, Nestlé, Danone ou Coca-Cola.

Elle vise des marques innovantes, de cosmétique ou de mode.

Cette levée de fonds devrait permettre de redoubler d’effort pour recruter (de 18 personnes, l’équipe devrait doubler rapidement) et de poursuivre son expansion (renforcer sa présence sur le marché français et accentuer l’effort au niveau international.

Comment ça marche ? Les marques peuvent utiliser le service Shopmium pour mettre en avant des promotions en magasins.

Pour l’utilisateur, il suffit de télécharger l’application Shopmium et de consulter les promotions privées et de géolocaliser les magasins qui participent à l’opération.

Une fois le produit acheté, les consommateurs n’ont plaus qu’à flasher leur ticket de caisse pour recevoir une remboursement (PayPal, virement bancaire ou don aux petits frères des pauvres).

Redécouvrez la vidéo réalisée à l’occasion de la session LeWeb’12 Paris avec Eli Curetti (décembre 2012).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur