Licences 4G : le quatuor des opérateurs convoite les “fréquences en or”

4GMobilité

Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free ont déposé des dossiers devant l’ARCEP pour décrocher une licence 4G dans la bande de fréquence 800 Mhz.

Qui veut une “fréquence en or” ? L’ARCEP vient de dévoiler la liste des candidatures des opérateurs intéressés par une licence 4G dans la bande de fréquence en 800 Mhz.

Sans surprise, on y retrouve le quatuor de la mobilité en France : Orange – France Telecom, Bouygues Telecom, SFR et Iliad-Free.

“L’Autorité va désormais procéder à l’examen de ces dossiers, notamment de leur recevabilité (…)L’annonce des résultats de la procédure interviendra dans les prochaines semaines”, précise l’autorité de régulation des télécoms.

Issue du dividende numérique (extinction de la télévision analogique), la bande des 800 MHz (791 – 862 MHz) dite “fréquences en or” (plus rares, plus précieux donc plus chères) mettra en oeuvre le très haut débit mobile grâce à la technologie LTE (la 4G à 100 Mbit/s en théorie).

L’Etat compte récolter au moins 1,8 milliard d’euros de recettes (prix de réserve).

Dans la foulée, Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, s’est “félicité de la candidature de l’ensemble des opérateurs français de réseaux mobiles pour l’attribution des licences 4G dans la bande de fréquences 800 MHz”.

Selon Silicon.fr, une première vague d’attribution de licences 4G (bande de fréquence des 2,6 GHz) est survenue en septembre.

La “bande des quatre” (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free) avait déboursé un montant total de 936 millions d’euros pour les décrocher.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur