Méga-panne : Orange rend sa copie au gouvernement

Marketing

Après l’incident qui avait perturbé le réseau Orange pendant dix heures début juillet, l’opérateur a effectué un audit technique et rendu les conclusions au gouvernement.

(Update 18h12) Après la méga-panne survenue début juillet sur son réseau mobile, Orange a rendu son rapport définitif au gouvernement.

Confirmation : il s’agit bel et bien d’un “bug” logiciel utilisé dans un équipement d’Alcatel-Lucent installé dans le cœur réseau de l’opérateur (NG HLR, servant à l’authentification des clients).

Selon LeFigaro.fr, l’audit permet de revivre minute par minute la panne vue de l’intérieur. Sachant qu’elle s’était prolongée plus de 10 heures et que le retour à la normale s’est effectué progressivement.

La panne n’aurait pas engendré de situations critiques puisque la panne n’a pas affecté les numéros d’urgence (pompiers, SAMU, police…).

Point positif qui transparaît : les procédures d’alerte ont été respectées et la mobilisation de la direction et du personnel a été “complète”.

La communication vers le public a été jugée positive. Le préjudice subi par les clients (26 millions) en juillet donne lieu à une compensation en cette rentrée.

Le rapport fournit également des pistes pour limiter l’impact à l’avenir de ce type d’incident perturbant.

Comme le fait de fournir aux dirigeants une autre carte SIM émanant d’autres opérateurs pour éviter une rupture de liaison et d’améliorer la logistique du “PC de crise”.

Question intéressante soulignée par Le Figaro : La panne aurait-elle pu être évitée? “A priori non. L’équipement Alcatel avait été testé pendant des mois, mais n’était opérationnel que depuis mai.”

Selon Stéphane Richard, P-DG du groupe télécoms, si un incident similaire se produisait, la panne durerait moins d’une heure.

A l’époque de l’incident d’Orange, le gouvernement avait demandé un audit technique de tous les opérateurs mobiles. En l’état actuel, on ignore si ce volet avance.

Update à 18h10 : finalement, dans un communiqué d’Arnaud Montebourg (Redressement productif) et Fleur Pellerin (Economie numérique) tombé vendredi soir, on apprend qu’après l’adoption “dans les tous prochains jours” du décret relatif au contrôle des installations des opérateurs, les deux principaux ministres concernés  “saisiront les quatre principaux opérateurs pour qu’ils fassent procéder à un audit de leurs réseaux.”

Crédit photo : -©-daga_k_USA-Fotolia.com

———– Quiz ITespresso.fr ————-
Connaissez-vous vraiment Orange ?
Evaluez vos connaissances sur notre quiz spécial sur l’opérateur télécoms
——————————————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur