Megaupload : Kim Dotcom en mauvaise posture devant la justice

JuridiqueLégislationRégulations
kim-dotcom-extradition-USA

La Haute cour de Nouvelle-Zélande vient d’autoriser l’extradition de Kim Dotcom. Le procès Megaupload aux Etats-Unis semble se rapprocher.

Kim Dotcom extradé aux Etats-Unis en 2017 ? C’est désormais plausible au regard d’une décision de justice en Nouvelle-Zélande. Bien que l’intéressé assure le contraire par Twitter.

La Haute cour de Nouvelle-Zélande* vient d’autoriser l’extradition de Kim Dotcom. L’arrêt confirme un jugement de première instance délivré en décembre 2015. Mais, selon son avocat Ron Mansfield, il demeure une possibilité de recours.

Le fondateur de l’ancienne plateforme de téléchargement Megaupload avait mis les nerf des studios d’Hollywood et les majors à vif.

Le trublion du Web (qui s’appelle Kim Schmitz par son état civil) est accusé de fraude, racket et blanchiment. Mais la charge “d’infraction au copyright” a été balayée selon Kim Dotcom sous prétexte que ce délit n’existe pas en Nouvelle-Zélande (un argument contestable).

Sur fond d’une spectaculaire intervention policière, la justice américaine avait décidé de couper l’accès à Megaupload en janvier 2012 et Kim Dotcom avait été interpellé dans sa villa en Nouvelle-Zélande.

Depuis, une bataille judiciaire et juridique dans le pays s’est enclenchée autour de son extradition aux Etats-Unis en vue d’un procès.

On parle beaucoup du cas de Kim Dotcom mais c’est l’équipe de feu Megaupload qui est visée : Finn Batato, Mathias Ortmann et Bram van der Kolk sont accusés d’avoir généré un business à 175 millions de dollars avec la plateforme de téléchargement très borderline et d’avoir provoqué un préjudice de 500 millions de dollars.

En cas de condamnation aux Etats-Unis, Kim Dotcom risque une peine de 20 ans de prison. Une épée de Damoclès qui ne l’empêche de tenter de relancer Megaupload mais la tentative de début d’année a échoué sur fond de rapprochement avorté avec la société Bitcache.

* New Zealand’s High Court

(Crédit photo : copie écran vidéo The Guardian)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur