Megaupload : Kim Schmitz libre mais sous contrôle

Marketing
microsoft-kyocera

Assigné à résidence en Nouvelle-Zélande et placé sous contrôle judiciaire, le co-fondateur de Megaupload bénéficie d’une liberté conditionnelle en l’attente d’une audience fixée au 20 août.

Après un mois de détention provisoire, Kim Schmitz alias “Dotcom“, co-fondateur de Megaupload, retrouve  la liberté conditionnelle.

Accusée de piratage, la plate-forme de partage de fichiers et de contenus avait été coupée le 19 janvier sur fond d’intervention musclée sous la supervision du FBI.

Kim Schmitz fera l’objet d’un contrôle judiciaire et devra porter un bracelet électronique.

Il est notamment assigné aux environs de sa résidence de Coatesville (Nouvelle-Zélande), en conformité avec les exigences du parquet d’Auckland, qui s’était prononcé à ce sujet en date du 21 février dernier.

En l’attente d’une audience fixée au 20 août prochain, l’intéressé, poursuivi pour infraction à la loi copyright, racket et blanchiment d’argent, reste sous la menace d’une extradition vers les Etats-Unis.

Aux antipodes de cette relative clémence, les autorités américaines, déboutées pour l’occasion, avaient sollicité une remise en détention dans l’optique de prévenir une éventuelle fuite.

En effet, Kim Schmitz, de surcroît détenteur présumé de comptes bancaires dissimulés, aurait tenté d’amorcer une prise de contact avec des faussaires de documents d’identité.

A l’appui de 13 chefs d’accusation qui ont mené à une opération coup de fouet consécutive à la déposition, dans 9 pays, d’une vingtaine de mandats d’arrêt, les ayants droit lui réclament toujours 500 millions de dollars de dommages et intérêts.

Selon Le Parisien, la chaîne de télévision néo-zélandaise TVNZ assure que les autorités sur place ont accordé à Kim Schmitz le droit de disposer d’une enveloppe de  100 000 dollars par mois destinés à couvrir les frais de location et d’entretien de sa fastueuse demeure (sic).

C’est peu comparé aux 42 millions de dollars que l’individu s’était octroyés au cours de la seule année 2010.

Sur les 175 millions de dollars de revenus qu’aurait générés l’aventure Megaupload.

Crédit image : © Treenabeena – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur