Mike Lazaridis veut sauver ce qui reste de BlackBerry

Régulations
blackberry-mike-lazaridis

Les deux co-fondateurs de RIM à l’origine du succès de BlackBerry – Mike Lazaridis et Douglas Fregin – veulent reprendre le contrôle de la société. C’est pas gagné.

Mike Lazaridis prépare-t-il un come-back ?

Le co-fondateur de BlackBerry (ex-RIM) affiche sa volonté de reprendre les manettes de la société mal en point.

Début 2012, il avait été poussé vers la poste alors qu’il occupait le poste de co-PDG.

Mike Lazaridis a fait savoir auprès des autorités en charge de réguler la Bourse qu’il projette de soumettre une offre pour acquérir BlackBerry, en collaboration avec Douglas Fregin (le deuxième co-fondateur de BlackBerry).

Ensemble, ils détiendraient désormais une participation de 8% de la firme télécoms canadienne (Mike Lazaridis disposait de 5,7% du capital à fin 2012).

Dans le but de préparer un assaut sous forme d’OPA, il a mandaté les banque d’affaires et d’investissements Goldman Sachs et Centerview Partners  en soutien

Sachant que le principal actionnaire de BlackBerry, le fonds d’investissement canadien Fairfax Financial Holdings (10% du capital), a déjà annoncé son intention de prendre le contrôle de la firme.

Et se montre prêt à débourser 4,7 milliards de dollars pour parvenir à ses fins.

D’autres prétendants se montreraient intéressés pas des actifs de BlackBerry comme Cisco, Google, et SAP selon Reuters.

La création de Research in Motion remonte à 1985.

Historiquement, Mike Lazaridis et Douglas Fregin se sont concentrés sur les réseaux sans fil. La société a développé le smartphone avec clavier Blackberry à partir de 1999 en fondant son succès sur la messagerie mobile.

Mais, en tendance de fond, BlackBerry a raté le coche de l’évolution des smartphones tactiles et sous-estimé la montée en puissance de l’iPhone et de l’écosystème Android.

Un nouveau P-DG Thorsten Heins avait tenté de remonter la pente en inaugurant la nouvelle plateforme BlackBerry 10 accompagnés de nouveaux terminaux début 2013.

Mais la situation financière est devenue trop périlleuse au point d’enclencher une restructuration.

Ce qui signifiait la fin des activités grand public pour se concentrer sur les marchés pros.

Parallèlement, Mike Lazaridis et Douglas Fregin ont lancé un fonds appelé Quantum Valley Investments dédié à la recherche sur la physique quantique et l’informatique.

————————————–

Quiz : Géants du high-tech : savez-vous où ils se trouvent ?

—————————————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur