Les “Mobile Addicts” se multiplient à travers le monde

MarketingPublicité
Simon Khalaf
5 11

Senior Vice President, Publisher Products chez Yahoo, Simon Khalaf signe cette tribune dans laquelle il pointe la montée en puissance des « mobile addicts », sur-consommateurs du media mobile.

Le 29 juin dernier, la Bank of America a publié les résultats de son deuxième rapport annuel sur la mobilité. Ce dernier montre que la population américaine est constamment connectée : 71% des personnes sondées affirment même dormir avec leur smartphone. Ces résultats nous ont incité à mettre à jour notre étude publiée au 2ème trimestre 2014 dans laquelle nous avions détecté l’émergence d’un nouveau type d’utilisateurs : les Mobile Addicts.

Les Mobile Addicts ont augmenté de 59% en un an à travers le monde

Le tableau ci-dessous montre les résultats de cette nouvelle recherche. Il en ressort clairement que la tendance décrite par la Bank of America ne se résume pas seulement aux Etats-Unis. Elle est internationale.

Selon nos mesures Flurry, entre le 2ème trimestre 2014 et celui de 2015, le nombre d’utilisateurs de smartphones et autres appareils connectés est passé de 1,3 à 1,8 milliard, soit une augmentation de 38% sur la période. Les utilisateurs réguliers, ceux qui consultent leurs applications entre 1 et 16 fois par jour, ont augmenté de 784 à 985 millions (+25%) au cours de la même période. Les “Super Users”, c’est-à-dire les consommateurs qui utilisent leurs applications entre 16 et 60 fois par jour, ont quant à eux augmenté de 440 à 590 millions sur la même période,

soit une hausse de 34%. Nous avons pu observer que les Mobile Addicts – les consommateurs utilisant 60 fois ou plus leurs applications par jour – sont le groupe qui progresse le plus rapidement : de 175 millions au 2ème trimestre 2014 à 280 millions un an plus tard, soit une progression de 59%.

 

flurry 1

 

La population des Mobile Addicts serait la quatrième plus large au monde

Pour remettre ce chiffre en perspective, si le nombre de Mobile Addicts en 2014 représentait la population d’un pays, ce dernier aurait été le 8ème pays le plus peuplé au monde, juste derrière le Nigéria. En 2015, la croissance de la population des Mobile Addicts aurait propulsé ce pseudo pays à la 4ème place, juste derrière les Etats-Unis et devant l’Indonésie. Il est actuellement difficile de se dire qu’un véritable pays puisse se développer aussi rapidement, mais les Mobile Addicts ont cette faculté !

flurry 2

Les Mobile Addicts, boostés par les applications de messagerie et de réseau social

Afin de mieux comprendre les Mobile Addicts, nous avons examiné les différentes catégories d’applications qu’ils utilisent et nous avons pu constater qu’ils sont sur-indexés dans toutes les catégories. Cela signifie qu’ils en ont une utilisation deux fois supérieure au consommateur moyen.

Ci-dessous, un tableau réunissant les cinq principales catégories dans lesquelles les usages des Mobile Addicts sont sur-indexés, au-delà de 100%.

Les applications de messagerie et de réseau social sont clairement les plus utilisées par les Mobile Addicts. En fait, ils utilisent les applications de messagerie 6,56 fois plus qu’un utilisateur moyen (une sur-indexation de 556%). Ce chiffre valide plusieurs de nos analyses cette année selon lesquelles les applications de messagerie sont devenues les “mobile killer applications”. De même, l’augmentation de l’usage des applications fonctionnelles et de productivité n’a fait que confirmer nos hypothèses : les Mobile Addicts n’utilisent plus que leur smartphone pour toutes leurs activités en ligne et pour organiser tous les aspects de leur vie via ces interfaces. Notons que les applications de clavier et de navigation internet sont incluses dans cette catégorie et participent à sa croissance fulgurante. Mais les plus gros contributeurs de cette croissance restent les applications de productivité, très populaires en particulier auprès des étudiants – ces derniers grossissent les rangs des Mobile Addicts, selon nos recherches de l’année dernière.

flurry 3

Les applications de jeux, news, media et divertissement remportent également un franc succès auprès des Mobile Addicts. Cela n’est pas une surprise pour nous car, selon nous, les seuls journaux qui les intéressent sont ceux disponibles sur une application mobile.

Enfin, nous avons été surpris par la catégorie des applications Finance. Les Mobile Addicts utilisent ces dernières 2,5 fois plus que le consommateur moyen sur mobile (soit une sur- indexation de 155%). Cela conforte les résultats émis par la Bank of America qui affirme que 48% de leurs consommateurs sont des utilisateurs actifs d’applications financières. Cette constatation est étonnante quand on pense que la création de la Bank of America remonte à 1904 et qu’au cours des seules huit dernières années, près de 50% de ses consommateurs ont changé leurs habitudes bancaires.

L’industrie du mobile croît très rapidement. Il est difficile de croire que le nombre de Mobile Addicts atteint désormais les 280 millions et il est encore plus difficile d’anticiper leur nombre dans un an. Une chose est sûre cependant : les fondateurs de la Bank of America n’ont jamais une seule fois envisagé que, 111 ans après la création de leur banque, la moitié de leurs clients ne visiterait qu’une seule de leur succursale, celle disponible sur leur portable.

Simon Khalaf

 

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur