Mobile : la France affiche un taux de pénétration supérieur à 90%

Mobilité

Selon l’Arcep, le parc national de téléphonie mobile atteint presque 60 millions à fin juin 2009.

Dans la dernière édition de son baromètre “Le suivi des indicateurs mobiles”, l’Arcep annonce que le taux de pénétration des offres mobiles est passé à 91,1% (contre 88,1% en juin 2008).

C’est une moyenne nationale. La région Ile-de-France affiche un record de pénétration de 130,8%.

Autre enseignement : le parc national de téléphonie mobile s’élève désormais à 58,9 millions de téléphones mobiles. C’est presque quatre millions de terminaux en plus par rapport au pointage effectué à la même période en juin 2008.

La formule des forfaits continuent de progresser (40,5 millions) alors que les offres pré-payées ont tendance à se tasser (18, 3 millions en juin 2009 contre 18,5 millions en juin 2008).

Les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) ont toujours autant de peine à rencontrer leur public. Ils affichent une une part de marché de 5,3 % contre 4,6% un an plus tôt (soit un parc total de 2,9 millions de clients MVNO, tous opérateurs confondus).

Et la situation risque d’être encore plus tendue avec l’arrivée d’un quatrième opérateur mobile détenteur d’une licence 3G. La procédure officielle d’appel à candidatures vient d’être enclenchée.

Le trafic SMS poursuit son envol avec un volume de 14,6 millions au dernier trimestre. En glissement annuel, c’est une croissance de 84,8%. L’effet du développement des offres illimitées d’envoi de SMS est perceptible. Un client actif envoit 85,9 SMS par mois (contre 48,6 il y a un an).

*Le taux de pénétration est obtenu en divisant le nombre total de clients ou le nombre de clients “actifs” par la population considérée (source : Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur