Mobile : les MVNO ne tirent pas leur épingle du jeu

Régulations
terminaux mobiles 2017

Selon l’ARCEP, la France compte 73,7 millions de lignes mobiles. La part de marché des opérateurs mobiles virtuels (MVNO) ne cesse pourtant de reculer.

Le marché de la mobilité poursuit sa progression en France. En un an, 4,2 millions nouvelles cartes SIM ont été activées au 31 mars 2013.

Et 533 000 de plus par rapport au quatrième trimestre 2012. Le marché compte 73,7 millions de lignes mobiles, dont 71 millions en métropole, rapporte l’Observatoire des marchés de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Le modèle du post-payé gagne du terrain. Avec plus de 56,3 millions de puces SIM attachées à un forfait, la hausse s’élève à 11,2% sur l’année contre une baisse de 8% du pré-payé (17,3 millions). L’attraction des forfaits low cost n’est pas étrangère à la tendance.

D’ailleurs, les 20 millions de forfaits sans engagement composent désormais plus de 36% des abonnements mobiles au premier trimestre 2013. Contre 24% il y a un an.

Les offres des opérateurs nationaux en bénéficient principalement puisque la part des MVNO (opérateur mobile de réseau virtuel) tend à se réduire. Elle est passée de 11,1% en mars 2012 à 10,8% cette année (même si elle stagne par rapport aux 10,9% du précédent trimestre).

Si les abonnements Internet participent modestement à la progression du marché (+8% annuel à 3,41 millions d’unités), l’Internet des objets s’impose comme le relais de croissance pour les opérateurs, note Silicon.fr.

A près de 5,3 millions d’unités, les SIM M2M bénéficient d’une hausse annuelle de 50%. Une progression qui ne devrait que s’accélérer dans les années à venir, IMS Reseach évaluant le marché à 20 milliards d’objets connectés dans le monde à l’horizon 2020, même s’il ne concerneront pas exclusivement les puces SIM.

Le M2M participe à sa manière au taux de pénétration du mobile qui s’élève désormais à 112% de la population française contre 106% il y a un an.

De son côté, le SMS poursuit lui aussi sa croissance. Plus de 51 milliards de messages ont été échangés sur le trimestre. Soit 15,2% de plus qu’en 2012 et une envolée trimestrielle de près de 6%.

Désormais, chaque utilisateur envoie 241 textes courts par mois en moyenne. Pas de quoi se laisser impressionner par les tweets ou la messagerie instantanée qui, elle aussi, gagne du terrain.

mobile arcep——————————————————————————————–

Quiz : Connaissez-vous bien les opérateurs mobiles low cost ?

 

Crédit image : Copyright Adam Radoslavljevic-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur