Mozilla hausse le ton contre Windows 10

PCPoste de travailSystèmes d'exploitation
mozilla-windows-10
6 4

A l’installation de Windows 10, le navigateur Edge de Microsoft est proposé par défaut, quelles que soient les options définies avant la mise à jour. Mozilla proteste.

« L’outil de mise à jour semble avoir été conçu pour ignorer le choix que les clients ont fait à propos de l’expérience Internet qu’ils veulent, afin de la remplacer par l’expérience Internet que Microsoft souhaite qu’ils aient ».

Le ton reste mesuré, mais la critique est acerbe concernant les possibilités de paramétrage offertes par l’assistant d’installation de Windows 10.

Chris Beard, CEO de Mozilla, fait part de son mécontentement dans une contribution blog assortie d’une lettre ouverte.

Il dénonce, en premier lieu, le fait que Microsoft ait opté pour l’utilisation par défaut de son navigateur Web au sein de son OS – ce qui s’appliquait déjà avec Windows 8.

Il est tout à fait possible de mettre en place une solution alternative (Chrome, Firefox, Opera…), mais le processus est plus compliqué depuis la disparition, fin 2014, du « ballot screen ».

Cet écran de paramétrage était apparu avec Windows 7, sous l’impulsion de la Commission européenne, qui y voyait un garde-fou contre une éventuelle distorsion de concurrence sur le marché des navigateurs Web.

Mais le fond du problème est ailleurs : lors de la mise à jour d’un PC fonctionnant sous Windows 7 ou 8.1, le choix fait par l’utilisateur en matière d’expérience Web est ignoré : Edge devient dans tous les cas l’offre par défaut de Windows 10.

Microsoft se défend, assurant à VentureBeat qu’il est « aisé » de choisir un butineur alternatif lors de l’installation du système d’exploitation.

Il est effectivement possible de conserver les paramètres utilisateur lors de la mise à niveau, mais l’option, en plus d’être peu visible, est difficile à mettre en oeuvre, comme le constate Silicon.fr.

Crédit photo : Mozilla


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur