MWC 2015 : Sony n’a pas encore abandonné la mobilité

MobilitéTablettes
xperia-z4-tablet

Dans le cadre de sa restructuration, Sony réfléchit à quitter le marché des smartphones et des tablettes. Ce n’est visiblement pas pour tout de suite.

Engagé dans une longue phase de restructuration visant à retrouver les rails de la profitabilité à l’horizon 2018, Sony a déjà exploré de nombreuses pistes stratégiques, dont le retrait du marché du PC et l’émancipation, sous la forme d’une entité indépendante, de l’activité de production de téléviseurs.

Le mois dernier, lors de l’annonce de son bilan trimestriel, le groupe japonais a confié qu’il n’hésiterait pas à quitter le marché des smartphones – voire des tablettes – pour retrouver la croissance à l’heure où son résultat net est dans le rouge depuis plusieurs années (6 pertes enregistrées en 7 ans).

Ce n’est visiblement pas pour tout de suite, au regard de l’offre présentée dans le cadre du Mobile World Congress. A la Xperia Z2 Tablet lancée début 2014 succède la Xperia Z4 Tablet. D’une génération à l’autre, on reste au format 10,1 pouces, mais en 2560 x 1600 pixels sur la Z4, contre 1920 x 1200 sur la Z2.

La dernière-née de Sony est aussi plus fine (6,1 mm, contre 6,4 mm) et surtout plus légère : 389 g en version Wi-Fi et 393 g avec connectivité cellulaire, quand la Z2 pèse près de 440 g. Autre évolution : Android n’est plus livré en version 4.4 “KitKat”, mais en 5.0 “Lollipop”.

Alors que sous le capot de la Xperia Z2 Tablet, on trouve une puce Snapdragon 801 (SoC MSM8974 avec 4 coeurs Krait 400 à 2,3 GHz et solution graphique Adreno 330), la Z4 est pourvue d’un Snapdragon 810 dont la référence exacte n’est pas spécifiée ; mais il s’agit, selon Sony, d’un processeur à 8 coeurs avec GPU Adreno 430.

Un autre élément évolue sur la fiche technique : si la Xperia Z2 Tablet est certifiée IP58 (c’est-à-dire, selon la nomenclature officielle, protégée contre les poussières et l’immersion prolongée au delà d’un mètre de profondeur pendant 30 minutes), la Z4 est IP68, en d’autres termes “totalement” protégée contre les poussières.

La capacité de mémoire vive reste de 3 Go tandis qu’une version 32 Go fait son apparition en complément à la 16 Go. Le capteur d’images en façade passe de 2,2 à 5 millions de pixels ; à l’arrière, pas de changement pour l’appareil photo principal (8 mégapixels).

Sony annonce une disponibilité pour le mois de juin, sans toutefois communiquer de prix. On peut s’attendre à un positionnement haut de gamme qui contrasterait avec celui du Xperia e4G, un smartphone annoncé à 129 euros TTC.

L’étanchéité revendiquée – et illustrée en images – de la Xperia Z4 Tablet se retrouve dans le Xperia M4 Aqua, autre smartphone qui succède au Xperia M2 Aqua. Pour 299 euros, on part sur une base en 5 pouces (720p) avec puce Snapdragon 615 (8 coeurs à 1,5 GHz), 2 Go de RAM et un appareil photo de 13 mégapixels.

sony-xperia-z4-tablet

Crédit photos : Sony


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur