Navigateurs : Opera et Microsoft s’écharpent sur l’autonomie

Poste de travail
opera-edge-autonomie
2 1

Quel est le navigateur Web le plus économe en énergie ? La bataille est lancée entre les éditeurs, Opera répondant à Microsoft.

Google et Mozilla sont attendus au tournant dans la « bataille de l’autonomie ».

Les deux firmes n’ont pas encore répondu à l’offensive de Microsoft, qui prétend, tests à l’appui, que son navigateur Edge est celui qui consomme le moins d’énergie parmi les principales offres du marché.

Du côté d’Opera, on a réagi… et démontré le contraire, en vidéo.

L’éditeur d’origine norvégienne – récemment passé dans le giron d’un fonds chinois – a développé un algorithme destiné à reproduire une session « classique » de navigation Web, sur des sites populaires aux États-Unis, comme ceux du Chicago Tribune, du LA Times ou du New York Daily News.

Il en est arrivé, sur un ordinateur portable Lenovo Yoga 500 au format 14 pouces avec processeur Core i3-5005U, 4 Go de RAM et disque dur de 500 Go, à 3 h 55 d’autonomie sur la dernière version développeurs de son navigateur (39.0.2248.0), contre 3 h 12 avec Edge 25.10586.0.0 et 2 h 54 sur Chrome 51.0.2704.103.

Là où Opera compte réellement se différencier, c’est sur la transparence : l’entreprise détaille avec une grande précision sa méthodologie, que ce soit au niveau de la configuration du poste de travail (Windows 10 avec gestion de l’alimentation en mode intermédiaire, luminosité à 100 %, Wi-Fi 802.11n avec RSSI – 53 dBm, aucun logiciel en arrière-plan…) ou du paramétrage du butineur.

Sur ce dernier point, il est question d’un bloqueur de publicités activé, d’une réduction du framerate à 30 images par seconde, d’une activité restreinte pour les onglets non actifs ou encore d’une exploitation exclusive de l’accélération hardware pour la lecture de vidéos. Sachant que la fonction économie d’énergie, lancée le mois dernier, est activée.

Selon Opera, Microsoft n’a pas fait preuve d’une telle transparence eu égard à ses expérimentations.

L’équipe Edge n’a pas répondu directement, mais l’un de ses responsables – le dénommé Kyle Pflug – a souligné que l’activation du bloqueur de publicité « [faussait] clairement la donne », les contenus téléchargés et affichés n’étant « pas les mêmes »…kyle-pflug-opera

Crédit photo : alice-photo – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur