NEC accompagne les TPE dans la virtualisation du poste de travail

CloudEntrepriseVirtualisation

Serveur, clients légers, outils d’administration : avec Virtual PC Center, NEC propose aux TPE et PME une solution tout-en-un pour les accompagner dans la virtualisation de leur parc informatique.

NEC entrevoit en sa solution Virtual PC Center (VPPC) une première marche vers la virtualisation intégrale de l’informatique en entreprise. Premières concernées, les PME et TPE, qui représentent quelques 90% du tissu économique français.

Pour initier ces entreprises à la culture du client léger et les familiariser avec une conception centralisée des infrastructures, NEC dégaine l’offre VPPC “in a box”, dédiée aux parcs comprenant jusqu’à 20 postes.

La solution s’articule autour d’un serveur (l’Express5800/VPPC) configuré avec l’écosystème maison SigmaSystemCenter, associé à VMware VirtualCenter.

En front-end, des clients légers US100 et US110, élaborés et optimisés en partenariat avec ServerEngines. Dans une logique d’évolutivité, il est possible de connecter d’autres types de machines par RDP, avec des performances légèrement en retrait et sans support des OS autres que Windows.

Le serveur central permet alors d’administrer à distance cette flotte d’ordinateurs : définition de politiques d’accès réseau et de partages de fichiers, rapports d’activité et audits de sécurité, déploiement logiciel, etc.

Le lien avec les clients légers s’établit via les hyperviseurs VMware ESX (par défaut) ou Microsoft Hyper-V. Citrix passe à la trappe.

Stockage et applications sont virtualisés avec cet avantage que les ressources sont allouées en fonction de la demande. En outre, la maintenance est simplifiée, l’essentiel des opérations s’effectuant côté serveur.

Dans cette lignée, aucune information confidentielle n’est hébergée sur les postes de travail des employés, par ailleurs non vulnérables aux menaces virales et moins énergivores que des PC conventionnels.

L’idée sous-jacente est d’orchestrer une transition en douceur pour encourager la migration progressive vers un parc composé intégralement de clients légers. Et de concrétiser à terme la démarche avec les combinés téléphoniques, grâce au serveur VoIP Univerge SV7000.

Avec un prix d’appel fixé à 400 euros HT (environ 480 euros TTC), NEC évoque un coût total de possession (TCO) réduit de l’ordre de 25% au bout de trois ans.

 

Crédit image : © S.John – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur