Nokia : de l’intelligence artificielle dans la cartographie

Régulations
nokia-desti

En rachetant Desti, start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle, Nokia espère enrichir ses services de géolocalisation et de cartographie.

Après la revente de sa division mobile à Microsoft, Nokia veut renforcer ses services de géolocalisation et de cartographie.

L’équipementier finlandais va consolider son offre en y intégrant les technologies issues du rachat de Desti. Spécialisée dans l’intelligence artificielle, cette start-up basée dans la Silicon Valley est une spin-off de SRI International, le laboratoire de recherches à l’origine de l’assistant personnel Siri d’Apple et des logiciels de reconnaissance vocale de Nuance. Elle a développé, sous la forme d’une application mobile pour iPad, un guide de voyage basé sur le langage naturel, la recherche sémantique et une base de données de recommandations touristiques.

Cette offre associe assistance et reconnaissance vocale pour simplifier les requêtes et optimiser les réponses en fonction du profil de l’utilisateur, mais aussi de diverses informations issues notamment des réseaux sociaux. Dans la pratique, elle permet par exemple de distinguer un hôtel “romantique” d’un équivalent orienté “affaires”, évitant ainsi de proposer un séjour au Formule 1 à quelqu’un qui a l’habitude de loger au Ritz.

Desti avait présenté une version bêta de sa solution en novembre 2012. Cofondateur de la société, Nadav Gur réitère les propos qu’il tenait à l’époque : “Nous humanisons les ordinateurs et jusqu’à un certain degré, nous en faisons des experts“. Dans une contribution blog, Don Zereski, responsable Search and Places pour la division Nokia Here, précise : “Nous voulons créer une nouvelle classe de services de localisation qui comprend implicitement qui vous êtes et ce que vous recherchez, parfois même avant que vous ne le demandiez“.

En plus d’alimenter la plate-forme Here embarquée dans les smartphones Nokia Lumia et les systèmes de navigation de plusieurs constructeurs automobiles, la technologie Desti pourrait aussi intéresser Advanced Technologies. Comme le note Silicon.fr, il s’agit de la division visant à exploiter les brevets du Finlandais, dont l’activité tourne désormais autour de l’activité d’équipementier télécoms depuis qu’il s’est délesté de ses terminaux mobiles.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Nokia ?

Crédit illustration : Andrey Armyagov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur