Open XML : l’Afnor aurait changé d’avis

Cloud

Nouveau rebondissement dans la normalisation du format OOXML de Microsoft. L’Afnor aurait décidé de s’abstenir.

On croyait – à tort – que la France était sur le point de s’opposer à la normalisation du format Office Open XML (OOXML) de Microsoft par l’ISO (International Standard Organisation). Selon de nouvelles informations publiées en exclusivité par Les Echos, l’Afnor (Association française de normalisation) aurait brutalement changé son fusil d’épaule et décidé de s’abstenir.

Le quotidien financier cite un e-mail qui aurait été diffusé par Tony Hittema, directeur technique de l’Afnor, dans lequel ce dernier explique qu’à “la lumière des contributions et des commentaires, il [… ] est apparu qu’une ‘Désapprobation’ n’était plus justifiée. Pour autant, il demeure encore des incertitudes sur les textes et les engagements, ce qui [… ] a conduit [l’Afnor] à [se] prononcer par une ‘Abstention'”.

Deux “engagements” de Microsoft

Parmi ces nouvelles contributions, figureraient une prise de position de HP et une lettre adressée par Eric Boustouller, président de Microsoft, au directeur général de l’Afnor. Deux documents qui auraient contribuer à faire changer “le vote de la direction générale de la modernisation de l’Etat (DGME) et de la direction générale des Entreprises (DGE)”.

Dans son courrier, le président de Microsoft fait état de deux principaux “engagements”, dont celui de participer pleinement à la “maintenance” d’une éventuelle norme Open XML et d’en “supporter les futures versions [… ] de façon cohérente avec les demandes des utilisateurs et les ‘principes d’interopérabilité’ [… ] récemment annoncés”.

Autre “engagement” : “participer sous l’égide de l’ISO et des organismes nationaux de normalisation à un groupe de travail pour une meilleure interopérabilité”, et notamment à une “meilleure interopérabilité des deux standards ouverts et distincts Open XML et ODF”.

Au niveau mondial, il faudra attendre mercredi pour connaître l’issue définitive du vote des 157 membres de l’ISO. Rappelons qu’une normalisation d’Office XML nécessite qu’au moins deux tiers (66%) des voix exprimées le soient en faveur de ce format.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur