Orange voudrait Bouygues Telecom voire TF1 : Plus c’est gros, mieux ça passe ?

BourseEntrepriseFusions-acquisitions
orange-bouygues-telecom
4 23

Selon Bloomberg, le groupe Orange a entamé des discussions préliminaires en vue d’un éventuel rapprochement avec Bouygues Telecom et TF1.

Plus c’est gros, mieux ça passe ? Le groupe Orange serait entré dans des discussions préliminaires pour acquérir Bouygues Telecom mais aussi des « actifs médias » du groupe Bouygues.

On pense tout de suite à TF1 mais la dépêche de Bloomberg à l’origine des révélations ne le précise pas. Néanmoins, tous les regards se tournent dans ce sens évidemment.

Les sources de l’agence de presse américaine demeurent anonymes. A ce stade, les deux parties ne souhaitent pas émettre de commentaires sur ces rumeurs. Mais elles ne démentent pas formellement et catégoriquement. On pourrait donc penser qu’il se passe vraiment quelque chose.

Dans la nouvelle configuration envisagée par Bloomberg, Orange deviendrait un groupe intégré télécoms-Internet-médias tandis que Bouygues se recentrerait sur ses cœurs de métier : l’immobilier et le BTP (pour rebondir ailleurs ?).

Si un accord se dessine, le groupe dirigé par Martin Bouygues pourrait détenir une part minoritaire dans le nouvel ensemble.

Aucune proposition formelle d’Orange n’a été avancée, assure Bloomberg. Mais les deux parties seraient en train de considérer ce scénario de convergence à la lumière de la règlementation et des autorités de régulation.

Au printemps 2014, Reuters a déjà révélé que le groupe Orange avait mandaté deux banques d’affaires pour examiner de manière approfondie un éventuel rapprochement avec Bouygues Telecom.

En juin 2015, l’assaut du groupe Numericable-SFR (via Altice) était encore plus frappant : Patrick Drahi était prêt à mettre 10 milliards d’euros sur la table pour intégrer la filiale télécoms. Offre que Martin Bougues avait refoulée rapidement.

20 ans après le lancement de Bouygues Telecom, se dirige-t-on vers une sortie vers le haut par le biais d’un rapprochement avec Orange ?

Dans l’autre sens, il est assez étonnant de voir Orange remonter dans la chaîne de valeur des contenus audiovisuels (production, diffusion). Alors que le groupe de Stéphane Richard avait plutôt tendance à s’y extraire après l’ère Lombard pour se concentrer sur les investissements réseaux (très) haut débit (fixes et mobiles) et la distribution des contenus vidéos.

(Crédit photo : Orange)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur