Overland lance de nouveaux serveurs NAS et s’oriente vers le cloud privé

CloudData-stockageStockage

Overland, spécialiste des solutions de stockages pour entreprise, lance un nouveau serveur NAS. C’est la première étape de sa réorientation vers le cloud privé.

Overland a lancé ce 11 octobre sa nouvelle gamme de serveurs NAS nommés SnapServer DX.

Un NAS (serveur de stockage en réseau) est un serveur autonome servant au stockage centralisé de données, accessible à toutes les machines d’un réseau (en fonction des permissions).

SnapServer DX est donc un gros serveur NAS. Il sera décliné en deux modèles : le SnapServer DX1 (dit “1U”) et le SnapServer DX2 (2U) nous a expliqué lors d’une interview Andy Walsky, le vice-président des ventes EMEA d’Overland.

Ils supportent tous deux le Dual Parity RAID-6 (ou Dynamic RAID), qui permet d’utiliser des disques-dur de différentes capacités et de n’allouer que les volumes utilisés (“pay as you grow“). Ils peuvent cependant être configurés en “RAID traditionnel”.

Le DX1 est le moins cher, disponible à partir de 1699 dollars HT avec 2 To de base, et 1999 dollars avec 4 To. Avec des SnapExpansion, il peut atteindre les 120 To, donc suffisant pour 1 à 100 utilisateurs conseille Overland.

Le SnapServer DX1

Le DX2 est destiné à gérer entre 100 et 500 utilisateurs. Sa version de base à 4 To coûte 3999 dollars, 8 To coûtent 4499 dollars, et 36 To coûtent 7199 dollars. Sa capacité, avec extensions, peut cependant être augmentée jusqu’à 288 To.

Le DX2 possède aussi 2 alimentations pour plus de sécurité, et inclut dans son prix la gestion de volumes (en option dans le DX1).

Le SnapServer DX2

Ces SnapServer sont basés sur Guardian OS 7.0, la nouvelle version du système d’exploitation “maison“.

Comme il est en 64 bits, il n’est pas compatible avec les anciens hardwares Overland (un tel manque de support pourrait être considéré comme un point négatif).

L’entreprise nous explique qu’avoir son propre OS basé sur Linux lui permet de proposer les “caractéristiques du haut de gamme à des prix abordables“.

Dans ce cas que pense-t-il des solutions open source, encore moins chères et supportées par une communauté ?

Elles peuvent être moins chères, mais elles n’auront pas les fonctions” avance Andy Walsky, qui ajoute que contrairement à ses produits, les concurrentes open sources “ne proposeront peut être pas des logiciels et du matériel totalement compatibles“.

Overland est basé à San Jose et propose du hardware d’archivage (SAN, NAS, VTL et bandes magnétiques).

En France, il compterait plusieurs clients de renom dans les industries de l’imagerie médicale, de la finance et de l’assurance. Il ne nous a cependant été cité qu’Arcelor, les autres étant, semble-t-il, protégés par des NDA.

Sa cible reste cependant principalement les PME, avec ses offres qu’il veut “simples et bon marché” nous a expliqué Andy Walsky.

(La suite page 2 : Overland, ses canaux de distribution et sa stratégie cloud)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur