Pandora Premium : nouvelle offensive dans le streaming musical

E-commerceMarketing
0 0 Donnez votre avis

Historiquement connu pour ses bouquets de webradios, Pandora monte d’un cran dans la musique en streaming à la demande avec sa nouvelle offre premium.

Pandora, le service américain connu historiquement pour ses bouquets de radio en ligne, vient affronter plus directement les leaders du streaming de la musique comme Spotify.

Il lance une nouvelle offre Pandora Premium en revendiquant un catalogue de 40 millions de titres, grâce à ses multiples accords avec les majors et les labels : Sony Music, Universal Music et Merlin Network (agence de gestion des droits qui représente une myriade de labels indépendants). Il manque Warner Music à l’appel.

Un partenariat a aussi aussi été signé avec The Orchard, filiale de Sony Music Entertainment (également gestionnaire de droits).

L’offre Pandora Premium combine l’aspect web radio et la possibilité de chercher et de jouer n’importe quel titre ou album. Des fonctionnalités de playlists adaptées à vos goûts viennent compléter le tableau.

A cet effet, « My thumbs up » permet à l’utilisateur de donner des éléments d’information sur ses goûts qui permettront ensuite au service de créer automatiquement des listes de lecture.

La firme pionnière dans la musique en ligne avance sa connaissance détaillée des données associées au secteur de la musique avec le Music Genome Project.

En l’état actuel, la nouvelle offre Premium demeure cantonnée aux marchés USA, australien et néo-zélandais. Mais la société réfléchit à des moyens pour « apporter son service dans d’autres parties du monde« .

Nouveau souffle après Pandora Plus

Dans un billet de blog, il est précisé que les fonctions de Pandora Plus sont intégrées dans la nouvelle offre Pandora Premium. Notamment le mode « prédictif hors connexion ». Autrement dit, en cas de perte d’accès Internet, l’application poursuivra la lecture.

En se rapprochant du modèle du streaming à la demande qui fait le succès de Spotify ou Apple Music, Pandora Plus avait été lancée en septembre 2016 à un tarif agressif : 4,99 dollars par mois. Mais elle manque de souffle face à la concurrence vivace.

La plateforme américaine revendique une base globale de 81 millions d’utilisateurs actifs mais son offre payante de référence Pandora One (la formule initiale payante qui avait été déclinée en Pandora Plus par la suite) n’a su attirer que 4 millions d’abonnés.

En adoptant le slogan « Pandora Premium changera la façon dont vous écoutez la musique », l’objectif est de se poser en alternative aux offres déjà en place.

On pense bien entendu à Spotify qui truste la première place avec désormais plus de 50 millions d’abonnés payants mais également à Apple Music (avec 20 millions d’abonnés à décembre 2016) ou encore Amazon qui tente de fédérer avec des tarifs cassés (à partir de 3,99 dollars par mois) pour son offre Amazon Music Unlimited.

(Crédit photo : @Pandora)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur