Panne BlackBerry : une menace de procès plane au-dessus de RIM

Cloud

Récemment confrontés à plusieurs jours de panne ce mois-ci, des clients américains de BlackBerry réclament en justice le remboursement par RIM de leurs frais d’accès au service.

Cette semaine, deux actions en nom collectif (“class action“) ont été entamées contre RIM, le fabricant du BlackBerry.

Les clients sont mécontents de la réponse de RIM après la panne mondiale de son service au début du mois. Certaines régions ont été privées de service plus de quatre jours.

Le fabricant canadien a pourtant présenté ses excuses avec une petit lot de consolation pour ses clients (un mois de support gratuit et pour 100 dollars d’applications).

Datant toutes les deux de mercredi, les deux plaintes ont été déposées au Canada (devant la Cour supérieure du Québec) et aux États-Unis (devant la Cour fédérale de Santa Ana, en Californie).

Selon le Guardian, la plainte émanant des Etats-Unis porte trois accusations contre Research in Motion : non-respect du contrat, négligence, et enrichissement injustifié.

RIM gagnerait 3,4 millions de dollars par jour (2,42 millions d’euros) en facturant ses services de mail, de messagerie instantanée (BBM) et d’accès à Internet aux opérateurs.

L’avocat Eric Mitchell, à l’origine de la plainte, demande du coup le remboursement de ces sommes pour la durée de la panne, le remboursement des frais de justice, et des dommages et intérêts pour les pertes de productivité encourues.

Au Canada, terre d’origine de RIM, la plainte est portée par le “Groupe du droit des consommateurs” spécialisé dans les recours collectifs.

La plainte demande à RIM de “prendre des mesures pour compenser directement ou indirectement les utilisateurs de BlackBerry“, relate le Figaro.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur