Pleins feux sur Adobe Photoshop LightRoom 4

Cloud
appareil photo Reflex © Beboy - Fotolia.com

Photoshop LightRoom 4, l’outil de retouche d’images de l’éditeur Adobe, s’enrichit de nouveaux algorithmes de traitement graphique et s’ouvre aux usages collaboratifs.

L’outil de post-production photographique Adobe Photoshop LightRoom 4 est disponible pour les systèmes Windows (Vista SP2, Windows 7) et Mac OS X (Snow Leopard, Lion).

Son office de traitement et de retouche d’images s’enrichit notamment d’algorithmes retravaillés, d’une meilleure prise en charge des formats vidéo et d’une intégration des services en ligne tels les messageries Web et les réseaux sociaux.

L’avènement de la dernière version majeure du produit remonte à septembre 2011. Elle améliorait entre autres la gestion du RAW sans perte et du DNG.

L’ensemble de ses détenteurs peuvent prétendre à une mise à jour, moyennant une contribution financière de 62 euros HT, contre 109 euros pour les primo-arrivants dans l’écosystème LightRoom.

En point d’orgue de cette offre remise au goût du cloud et des plates-formes de partage, un module d’envoi de fichiers par mail, de mise en ligne sur des plates-formes d’hébergement dédiées (Flickr, Picasa, etc.) et de publication sur les sites communautaires.

Au chapitre technique, la plage d’exploitation des niveaux d’exposition s’élargit et avec elle, la possibilité de jouer avec les clairs-obscurs tout en préservant les détails d’origine.

Défaut récurrent des prises de vue en condition de faible luminosité, la granulation des clichés trouve en cette technologie de réduction du bruit un antidote qu’Adobe destine tout particulièrement aux photographes noctambules.

Hormis un contrôle renforcé sur le moiré (effet de contraste que génère le positionnement d’un objet), la balance des blancs bénéficie d’un traitement de faveur.

En parallèle, l’édition vidéo se voit accorder une place de choix, sans toutefois tutoyer les fonctionnalités du logiciel de montage Adobe Premiere.

Tout au plus quelques options de réglage en local et un export en compression H.264 permettent-elles d’optimiser la diffusion sur le Web. Idéal pour des photo-reportages et autres galeries.

Les amateurs de livres-photo se mettront sous la dent un assistant de création sommaire ponctué de quelques modèles prédéfinis et de commandes basiques (déplacement, mise en valeur d’images).

LightRoom prend place dans une galaxie d’applications graphiques, du prestigieux Photoshop Elements (une sorte d’album photo interactif) au simple Photoshop Express (logiciel gratuit de retouche simplifiée).

Adobe, qui mise sur le mobile pour étendre son influence par-delà les postes de travail traditionnels, y allie Photoshop Touch, destiné aux tablettes tactiles.

L’éditeur exploite de surcroît les aspects collaboratifs de certaines tâches, à l’appui de services articulés autour de son Creative Cloud, présenté à l’occasion de la conférence MAX 2011  (en octobre dernier, Los Angeles).

 

 

Crédit photo : © Beboy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur