Rachat de SoftLayer : IBM fait un pas de plus dans le cloud

CloudGestion cloudRégulations
Microsoft Oracle Hyper-V Azure

IBM renforce sa présence sur le marché du cloud en s’emparant de l’hébergeur et fournisseur d’infrastructures IT SoftLayer Technologies.

Bien décidé à s’imposer comme une référence mondiale du cloud, le groupe IBM a annoncé ce 4 juin avoir conclu un accord en vue d’acquérir l’hébergeur et fournisseur d’infrastructures IT SoftLayer Technologies.

Le montant de l’opération est estimé à 2 milliards de dollars, soit la plus importante acquisition réalisée par IBM sous la direction de Ginni Rometty, CEO de la multinationale informatique depuis janvier 2012.

Pourquoi avoir opté pour SoftLayer ? Fondée en 2005 à Dallas, Texas, la société exploite un réseau de 13 centres de données répartis entre les États-Unis, l’Asie et l’Europe.

L’entreprise non cotée propose l’un des principaux services IaaS (Infrastructure as a Service) mondiaux et fournit du cloud public et privé à près de 25 000 clients, jeunes pousses et grands groupes.

SoftLayer, qui a pour actionnaire majoritaire GI Partners, génère un chiffre d’affaires d’environ 400 millions de dollars par an.

Les premiers pas stratégiques d’IBM dans le cloud computing datent de 2007, essentiellement dans le cloud privé. L’intégration des datacenters de SoftLayer au portefeuille SmartCloud d’IBM et à la dizaine de ses centres cloud, va lui permettre d’augmenter fortement ses capacités dans le cloud public, un secteur dominé par Amazon (AWS), note Silicon.fr.

Par ailleurs, l’expertise d’IBM dans le cloud privé et hybride sera renforcée, a déclaré Erich Clementi, vice-président d’IBM Global Technology Services. De son côté, SoftLayer entend devenir « la plate-forme la plus flexible de cloud computing », selon les termes de Lance Crosby, CEO de l’entreprise. IBM, a-t-il indiqué, a les ressources financières et les réseaux professionnels nécessaires pour accélérer l’adoption de cette plate-forme.

IBM, tout comme Oracle, HP, EMC et Microsoft, cherche à renforcer sa présence sur un marché en croissance. IBM prévoit de générer 7 milliards de dollars de revenus par an avec son activité cloud d’ici la fin 2015.

——————————————————————————-

Quiz : Connaissez-vous les services grand public de cloud computing ?

 

Crédit image : Copyright Bannosuke-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur