Réalité virtuelle : prise en charge du WebVR pour Google sur Android

Poste de travail
daydream

Une jonction est créée entre la plateforme de réalité virtuelle Daydream de Google et le navigateur Internet Chrome grâce à la prise en charge de WebVR.

Google veut faciliter les usages en matière de réalité virtuelle. À cet effet, son navigateur internet Chrome endosse le rôle de vecteur de démocratisation.

« Expérimentez la réalité virtuelle sur le Web avec Chrome, » explique ainsi la firme de Mountain View dans une contribution de blog.

La technologie sous-jacente se nomme WebVR et consiste en une API JavaScript. WebVR rend « aussi facile d’accéder à l’intérieur d’Air Force One qu’à votre page web préférée », indique Megan Lindsay, chef de produit sur au sein de l’équipe Google Chrome.

Google avait intégré la prise en charge de WebVR dans une mouture bêta de Chrome pour Android dès l’an passé.

Pour en bénéficier, il suffit de télécharger la dernière itération du navigateur mobile de Google et d’utiliser un casque et un smartphone compatibles Daydream. Pour l’heure, seuls trois terminaux mobiles supportent cette dernière avec les Pixel de Google, l’Axon 7 de ZTE et la gamme Moto Z signée Motorola.

Les programmeurs peuvent ainsi créer des sites Web qui présentent des univers en 3D dédiés à la VR. On peut parler de mariage entre la VR et le Web. Ils peuvent en particulier utiliser Draco, un outil open source de Google dédié à la compression 3D.

Plusieurs expériences permettent déjà de s’essayer à la technologie avec un casque et un smartphone « Daydream-ready ». Il y en a pour tous les goûts avec par exemple « Bear 71 », un documentaire interactif sur la nature.

Google planche également sur la prise en charge de WebVR par la mouture bureau de Chrome pour un usage avec les autres casques de réalité virtuelle tels que l’Oculus Rift ou le HTC Vive. La firme précise aussi que dans les prochains, elle étendra la prise en charge à plus de casques, « Google Cardboard compris ». Cela devrait alors donner un coup d’accélérateur aux usages VR .

À noter que d’autres initiatives existent dans le domaine. Oculus (Facebook) a lancé son propre navigateur compatible WebVR avec Camel, qui est destiné à un usage avec son casque Oculus Rift.

Du côté de la Fondation Mozilla, une mouture « nightly » de Firefox prend également en charge WebVR. Microsoft est aussi à pied d’œuvre pour son navigateur internet Edge, en lien avec le casque HoloLens.

(Crédit photo : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur