Résultats 2013 : Archos retrouve la rentabilité opérationnelle

MobilitéRégulationsTablettes
resultats-archos-2013

Parvenu à la rentabilité opérationnelle en 2013 avec une forte croissance de sa marge brute, Archos escompte un retour à la profitabilité sur le court terme.

L’horizon se dégage pour Archos.

Au sortir d’une année 2013 marquée par une montée en gamme dans son offre produits, un redéploiement de la R&D sur la mobilité et une offensive dans l’univers des objets connectés, le concepteur français de matériel électronique grand public a presque retrouvé l’équilibre financier. Il n’est pas encore profitable, mais ses pertes nettes ne sont plus chiffrées qu’à 1,4 million d’euros, contre 38,7 millions au cours de l’exercice budgétaire 2012, par ailleurs conclu sur un plan de réduction des effectifs (25% de la masse salariale).

Si le chiffre d’affaires connaît un recul annuel de 7% à 143,7 millions d’euros, la marge brute – différence entre CA et coût d’achat des produits – remonte, de 4% à 14%. Autre indicateur du potentiel de rentabilité “au jour le jour” à nouveau affiché par Archos, l’Ebit, c’est-à-dire le résultat brut dont on déduit la totalité des frais généraux, des amortissements et des provisions : 200 000 euros en 2013, contrastant avec un déficit de 18,7 millions l’année précédente.

Selon la synthèse des résultats (document PDF, 4 pages), l’Europe et l’Amérique du Nord concentrent toujours plus des trois quarts du volume d’affaires. Malgré les signes de saturation entrevus notamment sur la question des terminaux mobiles, ces marchés “matures” constituent le coeur de cible de l’offensive 2014. Les objets connectés figurent en bonne position sur la feuille de route, avec un ensemble d’équipements dédiés à la maison et au bien-être. A l’occasion du CES de Las Vegas, organisé du 7 au 10 janvier derniers, Archos a présenté une station météo, une caméra “indoor”, un pèse-personne intelligent, un tensiomètre… et une série de montres connectées.

Lors du Mobile World Congress tenu fin février à Barcelone, la firme fondée par Henri Crohas a déballé une offre éclectique de smartphones et de tablettes Android. Processeur octocoeur, connectivité 4G, écran IPS de 6,4 pouces : à chaque produit sa marque de fabrique. Il est aussi question d’explorer la piste Windows Phone, comme l’a laissé entendre, voici quelques semaines, le P-DG Loïc Poirier. Pas d’échéance déterminée pour l’heure, alors qu’au dernier pointage d’IDC, l’OS mobile de Microsoft ne peuple encore qu’environ 4% des smartphones dans le monde (malgré un taux de pénétration supérieur à 10% dans certains pays dont la France).

Dans un autre registre, Archos cherche à accentuer sa présence sur le marché de l’entreprise. Pour se positionner sur ce segment en croissance qui devrait concentrer 15% des ventes de terminaux mobiles en 2014 (smartphones et tablettes confondus), il a pris, pour 3,6 millions d’euros, une participation stratégique à hauteur de 48,9% du capital de Logic Instrument. Cette société d’origine française est spécialiste des équipements informatiques durcis et semi-durcis, utilisés essentiellement dans les transports, l’aéronautique et l’armée.

Les objets connectés d'Archos

Image 1 of 5

Connectés les objets...
Une tablette 7 pouces et toutes sortes d'objets connectés sans fil autour...

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Archos ?

Crédit photos : Archos


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur