Résultats Adobe : tous les chemins mènent au cloud ?

Marketing
resultats-adobe-t1-2016
4 1

Adobe continue de recruter des clients à un rythme soutenu sur ses offres cloud, avec le mobile comme porte d’entrée privilégiée.

Sursaut remarqué pour Adobe ce jeudi sur le Nasdaq : son cours boursier a progressé de près de 6 % après la clôture des échanges, dépassant les 95 dollars.

L’éditeur américain venait de présenter les résultats du 1er trimestre de son exercice fiscal 2016.

Particularité de la période : elle s’est échelonné sur 14 semaines, du 28 novembre 2015 au 4 mars 2016, soit une semaine de plus que l’année dernière. Adobe estime que le chiffre d’affaires est positivement impacté à hauteur de 75 millions de dollars, compensant les 69 millions de manquer à gagner associés à l’évolution des taux de change.

Sur les 932 millions de dollars dégagés par la division Digital Media, 733 millions proviennent de l’offre Creative Cloud (+ 44 % d’une année sur l’autre), pour laquelle Adobe a enregistré 798 000 souscriptions au cours du trimestre, portant la base à 4,252 millions de clients – on reste sur le rythme de recrutement constaté lors des fêtes de fin d’année.

La progression est moins nette, à 199 millions de dollars, pour Document Cloud, autre composante de la division Digital Media. Cette solution de gestion électronique des documents (GED) lancée il y a un an est fondée sur l’application Acrobat DC. Elle doit permettre de contrôler l’ensemble du workflow lié à la mise au point d’un document : création, vérification, validation, signature, suivi.

Autre indicateur en progression : le chiffre d’affaires de l’offre Marketing Cloud, qui augmente de 21 % sur un an, à 377 millions de dollars. Parmi les références qui se sont récemment ajoutées à la liste des clients, on citera Samsung Electronics, Nissan et Goldman Sachs.

Du cloud et du mobile

Le Creative Cloud reste la porte d’entrée dans l’écosystème Adobe : plus de 30 % des souscripteurs n’étaient pas auparavant clients de l’éditeur. Une part importante ont créé leur compte depuis une app sur smartphone ou tablette (plus de 23 millions à date). L’éditeur songe d’ailleurs à lancer une offre 100 % mobile… sans plus d’informations pour l’heure.

La banque d’images Adobe Stock constitue un autre point de satisfaction. Avec un catalogue revendiqué de 45 millions de photos et 1 million de vidéos (dont 100 000 en 4K ajoutées en février), elle commence à avoir de l’effet sur le revenu moyen par utilisateur.

En ajoutant les prestations de support et de service (111,9 millions de dollars), le CA global sur le trimestre ressort à 1,383 milliard de dollars, soit 25 % de plus qu’à la même période en 2014-2015. Plus de 80 % de cette somme provient désormais de produits commercialisés sur le modèle de l’abonnement.

Dans le même temps, les dépenses d’exploitation augmentent légèrement, avec 237 millions de dollars investis en R&D et 474 millions en commercial/marketing.

Bilan : sur une marge brute de 1,184 milliard de dollars, le résultat net s’élève à 332,608 millions de dollars, contre 224,329 millions un an plus tôt – ce qui fait 66 cents par action hors normes comptables GAAP ; voir la synthèse des résultats au format PDF.

Adobe, qui revendique 14 154 employés et 58 % de son chiffre d’affaires en zone Amériques, a racheté environ 1,5 million d’actions au cours du trimestre, pour 133 millions de dollars. Le prévisions pour le trimestre en cours font état d’un bénéfice de 64 à 70 cents par action sur un CA dans la fourchette de 1,365 à 1,415 milliard de dollars.

Crédit photo : Ken Wolter – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur