Résultats Criteo : des bases solides pour monter sur le format vidéo

MarketingPublicité
resultats-2016-criteo

Au sortir d’une année 2016 marquée par une nette amélioration de sa rentabilité opérationnelle, Criteo fait de la vidéo l’un de ses axes stratégiques.

Au lendemain de l’annonce de ses résultats annuels, Criteo connaît un démarrage difficile en Bourse.

Une heure après l’ouverture des échanges sur le Nasdaq, l’action du fournisseur français de solutions publicitaires cédait près de 5 %, en dessous des 44 dollars.

Sur le plan financier, les principaux indicateurs sont rassurants. À commencer par le chiffre d’affaires, qui progresse de 36 % d’une année sur l’autre, pour atteindre 1,799 milliard de dollars.

Déduction faite des commissions reversées aux partenaires au titre de l’acquisition de trafic, le C.A. « ex-TAC » s’établit à 730 millions de dollars, en hausse de 37 % sur un an. Plus de la moitié de ces revenus émanent du mobile ; près d’un quart, de la publicité diffusée dans les applications.

La contribution de HookLogic est évaluée à 12 millions de dollars. Elle est effective à compter du 9 novembre 2016, date à laquelle Criteo a finalisé l’acquisition – pour 250 millions de dollars hors dette, fonds de roulement et options acquises – de cette marketplace qui permet aux marques de promouvoir leurs produits sur des sites e-commerce partenaires.

Rebaptisée Criteo Sponsored Products, l’offre a notamment séduit Lazada (galaxie de sites marchands récemment passée dans le giron d’Amazon) et la filiale britannique de Toys »R »Us.

La vidéo ? On y pense

Principal marché de Criteo pour la pub in-app, la zone Amériques enregistre une nette augmentation de chiffre d’affaires ex-TAC : + 42 % entre 2015 et 2016, à 279 millions de dollars. Soit presque autant que la région EMEA (+ 20 %, à 287 millions), sachant que l’Asie-Pacifique monte en puissance (+ 50 %, à 164 millions).

En l’espace d’un an, l’effectif R&D a plus que doublé, dépassant les 600 collaborateurs. Les dépenses d’exploitation s’en ressentent : + 42 % sur ce volet, à 124 millions de dollars. Il faut y ajouter les 283 millions injectés dans les activités commerciales/marketing, ainsi que 117 millions pour les frais généraux et administratifs.

L’Ebitda, qui donne une bonne idée de la performance opérationnelle de l’entreprise en excluant des éléments comme la compensation à base d’actions et l’amortissement d’actifs immatériels, progresse de 57 %, à 225 millions de dollars. Le résultat net après impôts s’élève à 87 millions de dollars (+ 40 %), soit 1,25 dollar par action.

L’intégration de HookLogic a porté la croissance sans précédent de la base clients : ils sont 14 468 à fin 2016, contre 10 198 un an plus tôt. Près des trois quarts (73 %) ont adopté la plate-forme Universal Match, destinée à personnaliser le parcours d’achat en identifiant les comportements des utilisateurs sur les différents canaux.

Il est question, pour 2017, d’une croissance de 27 % à 31 % du C.A. ex-TAC, avec plusieurs axes d’innovation dont le prospecting, la jonction avec le CRM offline… et un développement autour du format vidéo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur