Résultats Criteo : une croissance consolidée par un dollar fort

MarketingPublicité
resultats-criteo-t2-2015
2 6

L’évolution des taux de change a été bénéfique à Criteo, dont les derniers résultats trimestriels dénotent une croissance, particulièrement en zone Amérique.

Criteo maintient la dynamique imprimée depuis son entrée en Bourse le 30 octobre 2013.

Tous les indicateurs restent au vert pour la société Internet d’origine française spécialisée dans les technologies de publicité personnalisée et automatisée (RTB, pour « Real-Time Bidding »).

La hausse du dollar a eu un effet bénéfique sur les résultats financiers du 2e trimestre 2015 : le chiffre d’affaires ressort à 270,859 millions d’euros (+ 63,8 % d’une année sur l’autre), alors qu’il aurait été de 250,122 millions d’euros à taux de change constant (+ 51 %).

En déduisant les TAC (« Traffic Acquisition Costs », c’est-à-dire les commissions redistribuées aux partenaires), le CA s’élève à 110,445 millions d’euros ; soit + 65 % sur un an.

Si la marge brute se stabilise à 40,8 % (+ 0,3 point par rapport à la même période en 2014), l’Ebitda ajusté – Ebitda avant compléments de prix et hors effet comptable de l’ajustement à la juste valeur des instruments financiers – augmente sensiblement, à 22 millions d’euros (+ 64 %).

Le résultat net suit, à 3,843 millions d’euros (+ 58,4 %), soit 5 centimes par action sur la base de 65 279 611 titres en circulation au 30 juin 2015.

L’élargissement record du portefeuille de clients (8564, soit 9,3 % de plus en trimestre et 39,7 % en un an) n’est pas étranger à ces performances. D’autant plus que l’on perçoit une certaine fidélisation de la clientèle : celle présente d’une année sur l’autre a concentré 25 % de ventes supplémentaires (hors TAC).

On notera la contribution croissante de la zone Amérique, où le CA hors TAC bondit de 113,6 %, atteignant le seuil des 100 millions d’euros. L’activité progresse moins vite dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), qui représente toutefois encore 44 % du CA (114,824 millions d’euros, soit 36,4 % de plus sur un an). Le reste (20 % du CA) provient de l’Asie-Pacifique, en incluant le marché japonais, souvent considéré à part par les sociétés cotées.

Le développement de Criteo s’est traduit par des recrutements massifs en R&D et en commercial/marketing. Les effectifs de ces deux pôles ont respectivement augmenté de 42 % et de 48 % d’une année sur l’autre… au prix d’investissements sans précédent : 17,913 millions d’euros dans le premier cas (+ 65,4 %) et 53,821 millions dans le second (+ 69,3 %).

A l’issue d’un trimestre marqué par la finalisation d’une acquisition annoncée en début d’année (DataPop et ses technologies de ciblage des intentions d’achat sur Internet), Criteo dispose d’un trésor de guerre de 286,986 millions d’euros.

Les prévisions pour le trimestre en cours font état d’un chiffre d’affaires dans la fourchette de 116 à 118 millions d’euros ; l’intervalle est estimé entre 470 et 475 millions pour l’ensemble de l’année 2015.

Crédit photo : zimmytws – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur