Résultats : Orange parvient à dépasser le trou d’air Bouygues Telecom

4GBourseEntrepriseFusions-acquisitionsMobilitéOpérateursRéseauxTrès haut débit
stephane-richard-orange
3 7

Sur le premier trimestre 2016, les fondements d’Orange demeurent solides, malgré le mariage raté avec Bouygues Telecom. L’Espagne contribue beaucoup à l’essor de la 4G et la fibre.

Surtout ne pas évoquer à nouveau l’échec du rapprochement avec Bouygues Telecom dans la communication financière d’Orange.

Lors du premier trimestre 2016, le groupe télécoms évoque un chiffre d’affaires en hausse de 0,6% (à plus de 10 milliards d’euros). Et ce, pour le troisième trimestre consécutif (données à base comparable).

L’EBITDA retraité se situe à 2,569 milliards d’euros (soit 25,7% du chiffre d’affaires global). Une bonne tenue en raison de « la croissance du chiffre d’affaires » et « le contrôle des coûts ».

Le P-DG Stéphane Richard met en avant « la stratégie de différenciation par la qualité et l’investissement » et « le résultat d’une solide performance commerciale ». Quelles que soient les zones d’influence (Europe, Afrique, Moyen-Orient) et les réseaux haut débit (fixes et mobiles), même s’il existe des nuances au niveau local.

Les efforts d’investissement réseaux (fibre, 4G) du groupe sont mis en avant (1,5 milliard d’euros soit 14,6% du CA).

Orange France tient bon malgré…

Que se passe-t-il en France ? Le chiffre d’affaires enregistre une diminution de 0,7% « liée pour la plus large part à la baisse accrue de l’itinérance nationale ».

Orange France reste dynamique d’un point de vue commercial. Orange revendique 10,8 millions d’abonnés dans le haut débit fixe (+96 000 ventes nettes au 1er trimestre). Un client sur deux a sélectionné une offre quadruple play.

Désormais, la fibre représente 10% de la base clients HD : +115 000 sur le premier trimestre 2016 sur un total de 1,075 million de clients au dernier relevé de compteur.

Le dépassement de la barre du million de clients en fibre à domicile (FTTH) est confirmée.

Dans la mobilité, Orange France revendique une hausse de la base clients mobiles de 2,7% par rapport à la même période l’an précédent. Une proportion de 43% de cette base a désormais basculé dans la 4G (8,7 millions de clients, +92% en un an). Le groupe télécoms affiche désormais une couverture dépassant les 80% de la population en 4G.

Les offres convergentes grand public s’écoulent bien (+209 000) tandis que l’offre d’entrée de gamme Sosh « résiste à la forte pression concurrentielle » : avec +84 000 de ventes nettes.

En France, au-delà des discussions avortées en vue d’un rapprochement avec Bouygues Telecom, Orange avance dans la constitution d’une banque multicanal : un accord pour prendre 65% du capital de Groupama Banque a été validé en fin de semaine dernière.

C’est le fondement de la future enseigne Orange Bank, qui a vocation à se déployer dans plusieurs pays, dont la France et l’Espagne.

Plus globalement, au niveau mondial, le groupe Orange a doublé sa base clients en 4G (20 millions de clients).  Même topo pour la fibre (2,226 millions de clients). Sur ces deux fronts, l’Espagne joue un rôle moteur dans cet enrôlement avec l’intégration de Jazztel.

A noter également la contribution du secteur Entreprises (+2,1%), « tiré par l’IT et les services d’intégration ».

Le continent africain continue d’être un terrain de relais de croissance pour le groupe télécoms. Orange poursuit son développant en devenant opérateur au Libéria et en consolidant sa position en République démocratique du Congo.

Sur le premier trimestre 2016, on peut également signaler l’investissement dans Africa Internet Group (e-commerce).

Sur le deuxième trimestre, Orange va déployer sa stratégie de sponsoring associée à l’Euro 2016 en tant que partenaire officiel de la compétition de football.

Sur le front des produits, la nouvelle set top box Livebox, dévoilée lors du dernier Hello Show organisé le mois dernier, devrait apparaître sur le marché français d’ici l’été.

Sur le front boursier, il a fallu encaisser le choc lié au mariage raté avec la filiale télécoms du groupe Bouygues.

Le titre rode désormais aux alentours de 15 euros après avoir plongé à 14 euros dès l’annonce de la fin des négociations (début avril). En février, il se situait encore dans la fourchette 16 – 16,5 euros.

(Crédit photo : Crédit : © Christophe Pelletier/Orange – Show Hello 4 – mars 2016)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur