Le russe Yota Devices passe sous pavillon chinois

MobilitéPoste de travailSmartphones
yota devices
2 1

Repéré au dernier Mobile World Congress pour son très réussi smartphone à double écran, le russe Yota Devices a été racheté la semaine dernière par la société chinoise Rex Global Entertainement, basée à Hong Kong.

Il n’y a pas que les constructeurs américains tels que Motorola qui passent sous pavillon chinois.

Selon nos confrères de EWDN, le fabricanyt russe Yota Devices, repéré l’année dernière au Mobile World Congress de Barcelone pour ses smartphones à double écran, a été racheté par Rex Global Entertainment, une société chinoise basée à Hong Kong.

Dans le détail, RGE aurait très précisément racheté 64,9% des parts de Yota Devices pour la somme de 100 millions de dollars. La société se serait par ailleurs engagée à injecter 50 millions de dollars supplémentaires pour le développement d’un futur smartphone, le YotaPhone 3.

Les actionnaires russes historiques, les fonds Rostec et le management de Yota Devices emmené par son directeur général, Vladislav Martynov, conserveraient respectivement 25,1% et 10% du constructeur.

Dévoilé en 2013 et présenté dans une version modernisée l’hiver dernier au MWC de Barcelone, le Yota Phone est un smartphone 4G reposant sur le système d’exploitation Android et se démarquant par l’adoption d’un second écran reposant sur la technologie d’encre électronique e-ink.

Très économe en énergie, cette technologie d’écran procure au smartphone Yota une autonomie largement supérieure à ses concurrents directs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur