Sécurité IT : la Chine serait-elle l’auteur du plus grand piratage de l’histoire ?

Cloud

McAfee révèle les conclusions d’une enquête débutée en 2009. La plus grande cyber-attaque de l’histoire se serait déroulée sur 5 ans et aurait fait 72 victimes, parmi lesquelles des gouvernements et des organisations.

McAfee est formel. Cinq ans durant, “une entité étatique” se serait rendue responsable d’un piratage à grande échelle, impliquant notamment les gouvernements américain et taïwanais, mais aussi des ONG, des spécialistes de la défense et des multinationales.

Tout simplement incroyable. Au total, la plus grande cyber-offensive de l’histoire aurait fait 72 victimes. En première ligne, les Nations Unies et le Comité International Olympique (CIO) y auraient laissé des montagnes de données confidentielles.

McAfee est parvenu à établir un lien entre ces assauts a priori indépendants car perpétrés aux quatre coins du monde, avec une forte domination du continent asiatique.

En effet, les Etats-Unis ont subi le même sort que l’Inde, la Corée du Sud, le Vietnam ou encore le Canada.

Les pirates y ont infiltré des centaines de serveurs dans lesquels ils ont parfois pioché des données pendant plusieurs années.

Si les spécialistes émettent une réserve quant à l’auteur présumé de ces attaques, tout les regards se portent vers la Chine.

Et pour cause : la carte publiée par Reuters semble isoler l’Empire du Milieu, étrangement indemne de toute violation.

En outre, Taïwan a essuyé de nombreuses estocades, au même titre que le CIO, durant la période qui précédait les Jeux Olympiques de Pékin 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur