Seesmic : une application Android pour le CRM de Salesforce.com

CRMEntrepriseMarketingMobilitéOS mobiles

Seesmic pousse la dimension gestion de la relation client (CRM) via le cloud de Salesforce.com. “Un partenaire stratégique et investisseur minoritaire dans Seesmic”, selon Loïc Le Meur.

Seesmic poursuit son ancrage dans le business à réaliser à travers les réseaux sociaux.

La société Internet, créée par le Net-entrepreneur Loïc Le Meur installé aux Etats-Unis, vient de lancer une application Android nommée Seesmic CRM for Salesforce.

C’est une app Android permettant de gérer un compte Salesforce présentée à l’occasion de la Dreamforce, la conférence “spécial cloud” de Salesforce.com qui se déroule actuellement à San Francisco.

La nouvelle application de Seesmic permet de consulter les informations issues de l’outil de gestion de la relation client, de créer ou modifier des contacts, des leads, des rendez-vous ou des évènements depuis un smartphone.

L’outil intègre aussi l’historique des appels et des e-mails et offre en outre un outil de géolocalisation permettant de visualiser ses clients sur une carte lors de déplacements, nous explique par téléphone Cédric Giorgi, directeur Europe de Seesmic (qui dispose d’un bureau à Paris). Mais il sera progressivement étendue et intégrera un aspect plus social.

Par e-mail, Loïc le Meur précise ce qui devrait être ajouté à l’application dans les semaines qui viennent : “Seesmic CRM va être fortement intégré avec les réseaux sociaux de trois manières essentielles : aider à en savoir plus sur n’importe quel contact en donnant accès à ses profils [Twitter et LinkedIn, ndlr], en permettant aux ‘CRM users’ de les suivre sur les réseaux et enfin en permettant de sauver l’historique des conversations sur le CRM.”

Des fonctionnalités off-line et un système de notification seraient aussi en cours de développement.

L’application Android est disponible [en version bêta] sur seesmic.com/androidcrm. Nous travaillons sur iPad et WP7 Mango, tous les deux prévus pour octobre“, indique Loïc le Meur.

Il ajoute que si la bêta est pour l’instant gratuite, cela risque de changer à terme. “En fonction du feedback client, nous pensons le lancer à 10 dollars par utilisateur et par mois.”

(Lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur